Le FAES dispose de 40 millions de dollars pour l’exécution d’un projet de sécurité sociale

La Banque Interaméricaine de Développement (BID) a décaissé 40 millions de dollars au bénéfice du FAES pour l’implémentation d’un projet de sécurité sociale. Assurer une protection sociale à 30,000 jeunes dans les quartiers défavorisés est l’objectif du projet, a-t-on assuré dans un communiqué publié le 29 juillet dernier.

40 millions de dollars américains; c’est le montant dont dispose le Fond d’Assistance Économique et Social (FAES) pour le financement du projet intitulé : « Filet de sécurité sociale temporaire et compétences pour les jeunes». L’annonce a été faite par un communiqué en date du 29 juillet 2020.

« Ce projet vise à assurer une protection sociale temporaire à trente mille (30 000) jeunes vulnérables des quartiers démunis âgés de 18 à 35 ans tout en favorisant leur inclusion économique. Ils sont répartis précisément dans douze communes des départements de l’Ouest, des Nippes, de l’Artibonite, du Nord, du Nord-Est et du Nord-Ouest », indique le FAES qui affirme également que le financement est assuré par la Banque Interaméricaine de Développement (BID).

Le projet comporte trois composantes portant sur « la création d’emplois de courte durée », la « formation professionnelle des jeunes » et le « renforcement institutionnel à la gouvernance pour le FAES » pour lesquelles plusieurs opérateurs tels CARE-CECI, PADF, VIVA RIO, des Organisations non gouvernementales (ONG) oeuvrant en Haïti dans plusieurs domaines ont déjà été recrutés.

Le FAES indique également qu’un projet codifié «HA-L1145» est en phase de préparation.
« Un don de soixante millions de dollars ($US 60.000 000) a, en ce sens, été approuvé par la BID pour financer l’implémentation de ce projet dénommé  »Filet de sécurité pour les personnes vulnérables de la population haïtienne qui sont touchées par le coronavirus ». Ledit projet, qui s’étend sur dix-huit mois, permettra de contribuer à garantir des conditions minimales de qualité de vie pour les personnes vulnérables en leur assurant un minimum de revenu dans l’immédiat et pendant leur rétablissement », informe le FAES.

« Cette opération qui sera assurée par le FAES permettra au gouvernement de soutenir la population face aux besoins liés aux effets de la pandémie de Covid-19 », poursuit-il dans le communiqué.
Source: le Nouvelliste

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker