Réouverture des classes en Haïti : 230 nouveaux cas de coronavirus enregistrés en une semaine

En seulement une semaine de classe, soit pour la date allant de ce 10 août au 14 août 2020, la République d’Haïti a enregistré 230 nouveaux cas et 13 décès supplémentaire liés à la covid-19. Plus d’un craignent que la réouverture des classe en soit la cause. Doit-on s’attendre au pire dans les jours à venir ?

L »état d’urgence sanitaire est levé. Les établissements scolaires et universitaires du pays sont les dernières institutions en date à avoir ouvert leurs portes. Ce fut ce 10 août 2020. Elles étaient toutes contraintes suspendre leurs activités depuis le 19 mars dernier, la date à laquelle le pays a officiellement enregistré ses 2 premiers cas de Coronavirus. Parallèlement, face à cette réouverture totale des activités scolaires du pays, on a enregistré en seulement une semaine d’école 230 nouveaux cas et 13 décès supplémentaires liés au coronavirus.

Si ce 28 juillet, date à laquelle Haïti a mis fin à l’état d’urgence sanitaire, le pays avait enregistré que 7 nouveaux cas confirmés et 1 nouveau décès liés au coronavirus, le 10 août dernier, exactement la date où les écoles et universités ont rouvert leurs portes, le pays a connu une hausse pour avoir enregistré 94 nouveaux cas confirmés et 4 décès supplémentaires.

De surcroit, en seulement une semaine de réouverture scolaire, le pays a enregistré 230 nouveaux cas confirmés et 13 nouveaux décès. Ce qui fait que le pays passe de 7 743 cas et 193 decès en date du 10 août, à un total de 7 879 cas et 196 décès pour ce 14 août. La situation s’annonce alarmante. Doit-on croire que c’est la réouverture scolaire qui en est la cause ?

D’aucuns s’oseront de dire oui. En effet, connaissant déjà que la grande majorité des salles de classe du pays sont coincées, et aussi le nombre surélevé d’élèves qui s’y adhèrent, on serait étonné que la distance de 1,50 m soit respectée d’une part entre les élèves eux-mêmes, d’autre part, entre les professeurs et les élèves. Plus besoin de parler de l’usage des masques en permanence dans des salles de classe que l’on sait pertinemment qui sont malement aérées.

Par conséquent, les établissements scolaires, les cadres du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFP) ainsi que les parents, n’ont t-ils pas leurs mots à dire face à cette situation accablante ? Si aucune décision sérieuse n’est prise, doit-on attendre au pire dans les jours à venir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker