Arrestation de Steve Bannon, ancien conseiller de Donald Trump pour corruption et détournement de fonds

L’ancien conseiller stratégique de Donald Trump, Steve Bannon, âgé de 66 ans, a été arrêté jeudi sur un bateau au large de la côte est du Connecticut par des agents fédéraux ainsi que des fonctionnaires du service d’inspection postale des États-Unis. Il comparaîtra pour la première fois au tribunal de New York plus tard jeudi, selon le bureau du procureur américain à CNN. Bill Burck, un avocat de Bannon, a refusé de commenter.

Steve Bannon est accusé d’avoir profité d’une campagne de collecte de fonds en vue de construire le mur souhaité par le président américain à la frontière avec le Mexique pour s’enrichir. Bannon aurait ainsi encaissé d’une manière frauduleuse plus d’un million de dollars.

“Les accusés ont prétexté que l’argent recueilli serait dépensé pour la construction de ce mur, tout en assurant à plusieurs reprises aux donateurs que Brian Kolfage – le fondateur et le visage public de We Build the Wall – ne recevrait pas un centime. Or, les accusés ont secrètement projeté de transmettre des centaines de milliers de dollars à Kolfage. De l’argent utilisé pour financer son style de vie somptueux.”

Ce jeudi 20 août, indique le Washington Post, “les procureurs fédéraux de New York ont annoncé que Stephen K. Bannon plus connu sous le sobriquet de Steve Bannon, ancien conseiller stratégique du président Trump ainsi que les trois autres hommes étaient accusés d’avoir fraudé des centaines de milliers de donateurs en utilisant une campagne de financement participatif en ligne. Celle-ci était censée de recueillir des fonds pour construire un mur à la frontière américaine avec le Mexique.” Selon les informations relayées par Fox News, qui cite l’avocate Audrey Strauss :

Dans son article, Washington Post précise qu’à travers un système de fausses factures et l’utilisation d’une société écran, les quatre personnes accusées auraient encaissé des sommes très conséquentes. Brian Kolfage aurait ainsi reçu plus de 350 000 dollars, tandis que Steve Bannon, aurait, lui, encaissé “plus d’un million”. Les deux hommes sont notamment accusés de blanchiment d’argent.

À rappeler que, Steve Bannon a participé activement à la campagne électorale de Donald Trump, qui a mené à son élection. Puis il a occupé, jusqu’à son éviction en 2017, le rôle de conseiller stratégique du président Trump.

Toutefois, CNN fait menton des quatre hommes qui sont inculpés dans le cadre de ce dossier pour avoir prétendument utilisé des centaines de milliers de dollars donnés à une campagne de financement participatif en ligne appelée We Build the Wall pour des dépenses personnelles, entre autres. Bannon et un autre accusé, Brian Kolfage, ont promis aux donateurs que la campagne, qui a finalement levé plus de 25 millions de dollars, était « une organisation bénévole » et que « 100% des fonds recueillis … seront utilisés dans l’exécution de notre mission et but », selon l’acte d’accusation non scellé jeudi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker