Jovenel Moïse veut retirer « Leta anba grif yon ti gwoup »

Le Président de la République d’Haïti, Jovenel Moïse, épinglé dans plusieurs dossiers de corruption dont PetroCaribe, se dit plus que jamais accroché à des réformes.

Sur Twitter, le locataire du palais national déclare, ce jeudi 20 Août 2020, que « li pap janm sispann sou refòm ki dwe fèt nan peyi a », en énumérant celles liées à l’énergie, à l’infrastructure routière, aux logements sociaux pour les policiers et agents de la fonction publique. Il évoque aussi la réforme pour combattre la corruption afin de « retire Leta anba grif yon ti gwoup ki pa wè peyi, ki wè pòch yo sèlman ».

Jovenel Moïse a exprimé son contentement parce que, selon lui, « tout peyi a ranmase kesyon refòm sou konstitisyon an ». « Mwen vle suiv ki wout nap fè avèl », déclare le premier citoyen du pays, requérant, par ailleurs, plus de débats sur la question.

À noter, nombreux citoyens pensent qu’il est nécessaire d’avoir une nouvelle constitution. Toutefois, ils reconnaissent clairement que le président haïtien n’a pas de crédibilité suffisante pour mener une démarche de telle envergure.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker