Mouvement des enseignants à Saint-Marc, le professeur Dieudonné D. Démosthènes accuse le pouvoir en place

Dans une interview exclusive accordée à TripFoumi Enfo ce samedi 22 août 2020, le professeur Dieudonné D. Démosthènes critique sévèrement le pouvoir en place qu’il accuse d’être à l’origine de tous les maux que connait le système éducatif haïtien. « Nous foulons le macadam depuis tantôt deux semaines. Nous n’allons pas regagner les salles de classe tant que nos revendications ne soient satisfaites », a-t-il martelé.

Cela fait déjà deux semaines que les enseignants se sont soulevés à Saint-Marc, dans le département de l’Artibonite, pour exprimer leur ras-le-bol face à la montée du taux d’inflation et leurs mauvaises conditions de travail. Joint au téléphone par notre rédaction, Dieudonné Démosthènes explique: « Nous sommes un ensemble d’enseignants d’écoles publiques dans la cité de Nissage Saget, nous revendiquons de meilleures conditions de travail ».

« Nous réclamons 75000 gourdes comme salaire de base, 25000 gourdes chaque mois sur une carte de débit, un plat chaud pour les professeurs et les élèves chaque jour », telles sont les revendications clées des enseignants.

D’un autre côté, professeur Démosthènes critique le pouvoir en place qui, selon lui, profite du mouvement des professeurs, à travers le commissaire du Gouvernement, pour resourdre leur contentieux politique. « Actuellement, quatre mandats sont émis à l’encontre de quatres enseignants. Il s’agit entre autres d’Eliscar Jimmy, Walker Thélémaque et Adéka Israel », a-t-il ajouté.

Alors que l’ouverture des classes a été fixée au 10 août dernier, les activités scolaires peinent pourtant à se reprendre à Saint-Marc. Elles sont ponctuées par des mobilisations répétées. Qui sait que l’école ne sera pas bloquée sous peu? En tout cas, on n’en est pas encore là!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker