Antonio Rodrigue, de consul d’Haïti à Genève,ambassadeur d’Haïti à l’ONU, un parcours remarquable dans la diplomatie

Diplômé de l’Institut National d’Administration, de Gestion et de Hautes Études Internationales (INAGHEI), Antonio Rodrigue est cette figure emblématique de la diplomatie haïtienne qui a arpanté presque toutes les arcanes de la représentaion d’Haïti à l’Etranger. Ancien ministre des affaires étrangères et des cultes sous le gouvernement de Jacques Guy Lafontant, il devient, à partir de cette nouvelle vague de nomination, ambassadeur d’Haïti à l’Organisation des Nations-Unies (ONU).

Comme la majorité des intellectuels haïtiens, M. Antonio Rodrigue a été en partie formé à l’extérieur. Après avoir bouclé ses études à l’INAGHEI, il a fait des études à l’École de Diplomatie de Rio Branco au Brésil. De retour au pays, il a intégré le Ministère des Affaires Étrangères et est nommé Consul Général d’Haïti à Genève, en Suisse.

Selon plus d’un, le parcours d’Antonio Rodrigue devait inspirer tout jeune s’intéressant à faire une carrière dans la diplomatie. Après son passage en suisse, M. Rodrigue a travaillé à l’ambassade d’Haïti en France puis au sein de notre représentation à l’ONU pendant environ dix années.

De L’ONU, en 1999, Antonio Rodrigue a été transféré au Vénézuela avec la mission de renforcer les relations entre les deux Etats. Mais, son passage n’a pas duré longtemps sur la terre de Hugo Chavez. En 2001, il a travaillé à l’ambassade d’Haïti au Royaume d’Espagne.

Alors qu’il travaillait en Espagne, il avait également la charge de diriger la représentation d’Haïti à l’Organisation des Etats Américains (OEA).

Nommé ministre des affaires étrangères par Jacques Guy Lafontant en 2017, il a su marqué son passage à ce poste. Conscient du coup d’un ensemble de missions consulaires à l’Etat, il a réduit de moitié le personnel consulaire.

Comme tout le monde, Antonio Rodrigue a ses défauts, mais pendant longtemps, il a su construire une carrière intéressante et inspirante dans notre diplomatie. Espérons qu’il s’inspira de son parcours pour mieux défendre les intérêts de son pays à l’Organisation des Nations-Unies.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker