Au moins 50 décès causés par la tempête Laura dans les Caraïbes et aux États-Unis

La trajectoire du phénomène atmosphérique Laura a laissé au moins cinquante personnes sans vie, après son passage dans la région caribéenne comme Porto Rico, la République dominicaine, Haïti et Cuba, en plus des États-Unis.

Porto Rico, la première île des Grandes Antilles à être touchée par ce cyclone, se remet déjà des effets résiduels du phénomène météorologique qui a privé 191 000 familles d’électricité et a entraîné des barrages routiers, des glissements de terrain et une opération de sauvetage de quelques jeunes isolés dans une rivière.

Sur le sol dominicain, Laura a fait quatre morts, selon le directeur du Comité des opérations d’urgence (COE), Juan Manuel Méndez.

Il a également indiqué que neuf maisons au total ont été détruites par l’ouragan susmentionné, ainsi que 1 791 autres maisons qui ont été touchées et quelque 16 partiellement endommagées.

Un rapport du Conseil de l’Europe a également détaillé que 101 maisons ont été endommagées, laissant 1 435 977 personnes sans services d’eau potable.

Au moins 31 personnes ont été tuées et huit autres sont toujours introuvables en Haïti suite au passage de cette tempête, selon le dernier bilan partiel des ravages du phénomène publié samedi par la Direction générale de la protection civile (DGPC) du pays.

Elle a également provoqué de graves inondations. 8 835 maisons ont été touchées, dont 6 272 ont été inondées, 2 320 endommagées et 243 détruites.

La DGPC a également observé la destruction des cultures et des forêts dans plusieurs régions, notamment autour de l’Anse-a-Pitres à Mapou et de Belle-Anse à Jacmel dans le sud-est d’Haïti.

Les autorités ont fait état de pertes agricoles dans les départements du Sud-Est, de l’Ouest, de l’Artibonite, de la Grand Anse, des Nippes et du Nord-Ouest, Laura ayant causé la destruction de 50 à 80 % des récoltes selon les estimations.

Lundi dernier, la tempête tropicale Laura a fait des ravages à Cuba avant de pénétrer dans le golfe du Mexique pour atteindre la côte sud des États-Unis.

La tempête a causé des dommages matériels aux maisons, aux installations de l’État, aux routes et aux terres agricoles dans les provinces de l’est et du centre de Cuba, en raison des vents violents et des inondations côtières.

Des coupures de courant totales ou partielles ont également été signalées dans presque toutes les provinces.

Il y a eu 15 décès causés par Laura aux États-Unis, tous dans les États du sud du Texas et de la Louisiane, mais les autorités ont attribué la moitié des décès à un empoisonnement au monoxyde de carbone dû au mauvais état des générateurs électriques à l’intérieur des maisons.

Les derniers décès sont ceux d’un homme de 84 ans et d’une femme de 80 ans à Allen Parish, en Louisiane, qui sont morts d’un empoisonnement au monoxyde de carbone, a déclaré samedi le ministère de la santé de l’Etat.

Le ministère de la santé de Louisiane a également estimé que plus de 220 000 personnes sont sans eau et a averti que la restauration de ce service pourrait prendre des semaines ou des mois, tandis que la reconstruction complète des bâtiments endommagés pourrait prendre des années.

Parallèlement, le site spécialisé Poweroutage estime que 412 000 personnes sont sans électricité en Louisiane et 79 700 au Texas.

Les dommages en Louisiane sont évalués entre 8.000 et 12.000 millions de dollars, selon les compagnies d’assurance, qui ont déjà commencé à recevoir des demandes, où il a également causé la fermeture de plateformes pétrolières et une réduction de 84% de l’extraction de pétrole dans le Golfe du Mexique, ce qui suppose presque le même impact que celui subi par la production pendant l’ouragan.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker