Environ 10 personnes tuées par balle en moins de 72 heures en Haïti

Environ une dizaine de personnes tuées par balle en moins de 72 heures en Haïti, en particulier dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. On peut citer quelques noms les plus connus de la société. L’homme d’affaires, le PDG de “Piyay Market” Michel Saieh, a été abattu par balles le 27 août 2020 par des individus circulant à motocyclette au niveau de Lalue sur la route de Bourdon à proximité de Poste Marchand. Il aurait reçu plus d’une vingtaine de projectiles.

Le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince, Docteur Monferrier Dorval, a été lâchement assassiné dans sa résidence privée à Pèlerin 5, le quartier où habite le premier citoyen de la nation Jovenel Moïse dans la nuit du 29 août 2020.

Jean Wilner Bobo plus connu sous le sobriquet de Nènè Bobo a été tué par balles le jeudi 27 août 2020 à Pétion-Ville.

Frantz Adrien Bony, Chroniqueur de radio, proche de la radio télévision Caraïbes et un bon ami de Marc Brégard Anderson (DG de la RTVC) a été abattu d’une balle dans la tête dans la nuit du 27 août 2020, toujours à Pétion Ville. Donc, pour la journée du 27 août 2020, au moins trois (3) personnes ont été tuées par balle sous les yeux complices des autorités haïtiennes.

Shelton Bienaise, un jeune étudiant en journalisme à l’ISNAC a été abattu ce samedi 29 août 2020 par des bandits armés non identifiés à Juvenat, commune de Pétion-Ville.

Un citoyen du prénom Alex plus connu sous le sobriquet de M. Black propriétaire d’un dépôt alimentaire a été tué par balle dans la nuit du samedi 29 août 2020 à Pétion-Ville.

Durant le mois d’août, la commune de Pétion-Ville réputée d’une ville où habitent les bourgeois du pays est devenue l’épicentre des crimes, vols et kidnapping. Toujours au mois d’août, le jeune professeur et entrepreneur Obelson Pierre a été assassiné lors du cambriolage de sa maison le 24 aout dernier. Les bandits ont aussi tabassé sa femme.

Un bébé de 4 mois ainsi qu’une dame ont été tués à Ganthier sur la route nationale numéro 8 par le Gang “400 Mawozo” le 3 aout 2020.

Medjuna Fleurimond, âgée de 8 mois, a été tuée d’une balle perdue, lors d’un affrontement armé entre le gang de Gabriel et celui dirigé par Isca, membre du G9, dimanche 12 juillet 2020.

Norvella Bellamy, un dirigeant politique, cadre de la BRH et ancien étudiant de l’UQAM au Canada, avait été assassiné par balle le samedi 27 juin 2020 à l’intérieur même de sa résidence privée située à Fragneau-Ville, Delmas 75.

Mamoune Régi, une adolescente de 14 ans a été abattue par balle au Cap-Haïtien le jeudi 18 juin 2020 par un agent de sécurité de la compagnie « Lions Sécurité ».

L’écrivaine, professeure et cadre du Ministère de l’Éducation Nationale Farah Martine Lhérisson et son époux Lavoisier Lamothe assassinés le 15 juin 2020 lors d’une attaque dans leur résidence privée à Péguy-Ville, commune de Pétion-Ville.

La liste des victimes est longue, mais on mentionne surtout les noms les plus connus pour dire que l’année 2020, est bien une année meurtrière.

Godson Joseph (4 mois) + Sa mère
Une femme et son bébé de 4 mois ( Godson Joseph) tués à Ganthier par le Gang 400 marozo le 3 aout 2020.

Claude Sénant, jeune homme d’une trentaine d’années environ a reçu plusieurs projectiles le mercredi 20 mai 2020 des individus armés circulant à moto.

Ganard Joseph, alias Ti Gana, militant politique de la commune de Cité Soleil a été lâchement assassiné par balles à Pernier le 16 mai 2020.

Des individus armés ont assassiné dans la nuit du 13 mai 2020, le nommé Uberman Lubin plus connu sous le sobriquet de « Biggy », ancien rappeur du groupe « Espas ».

Des malfrats armés ont tué par balle, Maxo Sauveur, un employé de la Direction générale des impôts (DGI) ce vendredi 8 mai 2020 à la Ruelle Rivière.

Fabrice Pierre, un jeune cinéaste a été lynché par des hommes armés à Jacmel le 4 mai 2020.

Watson Fortuné, un agent 2 issu de la 24e promotion, a été tué à Carrefour Drouillard d’une balle à l’œil gauche dans la commune de Cité Soleil le vendredi 17 avril 2020.

Des individus armés non identifiés ont assassiné , dans l’après-midi du samedi 14 mars 2020, un agent de la Police nationale d’Haïti (PNH) identifié sous le nom de James Vertus.

Jean Fenel Monfleury, un huissier affecté au tribunal de paix de Pétion-Ville a été tué de plusieurs projectiles le lundi 2 mars 2020 à la rue Lambert à Pétion-Ville à proximité de son lieu de travail.

Un chauffeur de camion, Ismaël López Morales de la société dominicaine Propagas, a été tué par des individus armés non identifiés après avoir été victime d’une tentative de détournement de son chargement, alors qu’il s’apprêtait à réaliser une livraison de Gaz le 7 février 2020 à Ganthier (Papay), sur la route nationale numéro 8.

Julien Roubens, un agent de la Police nationale D’Haïti (PNH) affecté à la Brigade d’intervention motorisée (BIM), aurait été tué selon les premiers éléments d’information par un agent de sécurité d’un motel au Centre-ville de Port-au-Prince dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 janvier 2020, il aurait reçu plusieurs projectiles par suite d’une altercation entre les deux hommes.

Des individus armés, circulant à moto, ont assassiné par balles, à Tabarre 52, le magistrat Antoine Luccius, suppléant juge de paix à l’annexe du tribunal de paix de Ganthier, à Fonds Parisien le mardi 7 janvier 2020.

Yvon Julisse, membre du corps de « police parlementaire », a été tué d’une balle dans la tête ce samedi 4 janvier 2020. L’incident s’est produit à Delmas 95.

Une idée partielle sur les différents crimes perpétrés en Haïti dans quelques mois de l’année 2020 sous le regard impuissant des autorités policières et judiciaires. Les assassins sont encore dans la ville, ils circulent en toute impunité. Les bandits armés opèrent au vu et au su de tous et imposent leur loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker