Assassinat de Me Dorval, gaz lacrymogènes et tirs nourris pour disperser les étudiants protestataires

Pour la deuxième journée de mobilisation des étudiants contre l’assassinat de Me Monferrier Dorval, ils ont été accueillis au niveau de Lalue par des tirs nourris et des gaz lacrymogènes.

Depuis l’avenue Christophe, des agents de la Police Nationale d’Haïti ont lancé des gaz lacrymogènes contre les étudiants pour les disperser. Une voiture a été incendiée.

Une fois arrivés à Lalue, les policiers ont cerné les étudiants à quelques mètres de la ruelle Berne et les ont abasourdis, malmenés par des gaz lacrymogènes.

Certains étudiants disent avoir enregistré des blessés avant de franchir l’avenue Jean-Paul II.

Ils dénoncent la brutalité policière et appellent le président de la République, Jovenel Moïse, à quitter le palais national, pour être jugé et enfermé au pénitencier national.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker