Jovenel Moïse dit avoir passé des instructions pour freiner l’insécurité en Haïti

Le président de la République semble être touché par les actes d’insécurité qui sévissent en Haïti. Dans un tweet daté du 31 août 2020, il annonce avoir passé des instructions formelles à la Police Nationale d’Haïti pour y mettre un terme.

L’assassinat de Me Monferrier Dorval et la dernière tuerie de Bel-Air ce lundi révoltent plus d’un. En plus des trois jours de deuil national déclarés par le président Jovenel Moïse, d’autres mesures s’en suivent dont des instructions pour freiner la course de l’insécurité qui s’installe maintenant à Bel-Air. «Je condamne avec fermeté les actes de violence qui se sont déroulés au Bel-air aujourd’hui.», lit-on ce mardi matin sur le compte Twitter du chef de l’État. Ensuite, il annonce que «La PNH, à travers le PM, a déjà reçu les instructions formelles pour freiner cette escalade de violence et mettre en confiance la population plongée dans un traumatisme terrifiant.», conclut-il. Tout cela, pour pouvoir essayer de rétablir l’ordre dans le pays où une douzaine de personnes auraient été tombées sous les balles des assassins.

Sauf qu’il faut souligner que s’il nous fallait uniquement «des instructions formelles» pour changer les choses en Haïti, les situations délétères dont nous vivons auraient longtemps été changées. Mais, les habitudes nous montrent qu’il nous faut beaucoup plus, par exemple des actions concrètes, des gens honnêtes et compétents à la tête des institutions ou tout au moins, la démission et le remplacement des dirigeants incapables des boîtes publiques. S’il faut espérer réspirer un air meilleur dans le pays, il faut d’abord que quelques choses changent, avant qu’il soit trop tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker