Le gang « G9 an Fanmi e Alye » accusé dans des actes de violences au Bel-Air

Le gang dirigé par Jimmy Cerisier alias Barbecue serait impliqué dans des actes de violences dans le quartier de Bel-Air, ce lundi 31 août 2020. Ces actes de violences auraient fait des morts et des blessés, selon des témoignages recueillis sur la Radio Quiskeya

Des rafales d’armes automatiques ont été entendus, lundi 31 août 2020, vers 6h du soir dans le quartier de Bel-Air. Selon les témoignages de certains résidents sur Radio Quiskeya, cette opération a été lancé par Jimmy Cerisier alias Barbecue, à la tête du gang«G9 an Fanmi e Alye».

A en croire les résidents de la zone, cette bataille a été livrée pour le contrôle de la Ruelle Maillard faisant jonction entre le quartier de Bel-Air et Delmas 2. Des maisonnettes auraient été incendiées et les citoyens ont dû abandonner leur résidence pour se réfugier au Champs-de-Mars

Par ailleurs, des informations font état de plusieurs morts dans les rangs de la population civile. Toutefois, il n’est toujours pas possible de vérifier de telles informations.

Paradoxalement, la Police Nationale d’Haïti a brillé par son absence malgré les appels de détresse de la population civile. Et ce, quelques heures après que le Commandant en Chef, Normil Rameau a placé la PNH en  » Etat d’alerte maximale » sur toute l’étendue du territoire. Ces derniers ne sont intervenus que 2 heures après les faits

Du côté du pouvoir en place, les ordres sont toujours formels, et après? Plus rien.

« Je condamne avec fermeté les actes de violence qui se sont déroulés au Bel-air aujourd’hui. La PNH, à travers le PM, a déjà reçu les instructions formelles pour freiner cette escalade de violence et mettre en confiance la population plongée dans un traumatisme terrifiant », écrit le président sur Twitter.

Ces événements se produisent à un moment où Haïti se trouve à la croisée des chemins. Les assassinats se multiplient touchant toutes les couches de la population. Les dernières en date sur l’homme d’affaires Michel SAIEH, propriétaire de Piyay Market, tué le 27 août dernier à Lalue et Me Monferrier Dorval, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince, tué à son domicile 24h plus tard, à Pèlerin 5 ont soulevé l’émoi de toute la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker