Des civils armés de Bel-Air comptent rendre à Barbecue la monnaie de sa pièce

En début de ce mois de septembre, le G9 an Fanmi & Alye a rendu une visite macabre aux résidents du Bel-Air, au cours de laquelle près de 20 personnes ont perdu leur vie, sans compter les blessés et les maisons incendiées. En guise de réponse, plusieurs civils armés de la zone disent vouloir riposter à Barbecue, le chef de fil de G9.

Une source proche et résidant de la zone nous a confié que : « Des civils de la zone, estimant que la Police Nationale d’Haïti a failli à sa mission de protéger et servir, décident par conséquent de traquer par eux-mêmes Barbecue et sa troupe armée qui, au début de la semaine écoulée, a poussé de paisibles citoyens de Bel-Air à se réfugier dans d’autres zones « .

Toujours selon cette source, la zone rouge compte se solidariser avec Ti Gabriel, le caïd du quartier, et quelques membres du groupe de « 400 Mawozo ». « Nèg yo met barikad bare zòn nan epi zam nan men yap veye kote Barbecue ak tout nèg li yo ap sòti pou yo pete bouda misye », a continué cette source sous le couvert de l’anonymat.

Espérons que la Police Nationale d’Haïti (PNH), par le biais de son opération baptisée « tolérance zéro », ne laissera pas aux groupes armés du pays de continuer de semer de deuil au sein de population civile déjà livrée à elle-même.

Une chose est sûre, les civils victimes veulent et vont se faire justice. La prudence est de mise.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker