Le port de Saint-Marc, véritable porte d’entrée des armes en Haïti?

Depuis quelque temps, analystes politiques, scientifiques et étudiants se plaignent des frontières haïtiennes qu’ils qualifient de poreuses, vu l’absence réelle de contrôle sur les produits qui rentrent au pays. Il parrait néanmoins que ce constat est valable pour la plupart de nos ports, particulièrement celui de Saint-Marc qui devient, un véritable passeoir pour faire passer par milliers des armes de tout acabit.

Il n’est un secret pour personne que deux semaines de cela, une cargaison d’armes a été saisie au port de la ville de Saint-Marc. Hier, 8 septembre 2020, il est question qu’un nouveau stock a été également découvert par les autorités policières de la commune.

Pendant ces deux dernières années, Saint-Marc est reconnue pour être le port favorisant le plus de traffics d’armes à feu. Les différents rapports de la Police Nationale d’Haïti peuvent en témoigner. Mais une grande question se pose, qu’est ce qui est caché derrière tout ça? Pourquoi cette reccurence?

Qui gèrent les ports en Haïti? Est-ce qu’un simple malheureux peut commander des milliers d’armes de l’Etranger?

La réponse à cette question va seulement nous permettre de comprendre qui planifie notre insécurité, nos malheurs et nos pleurs.

Alors que le département de l’Artibonite devient l’une des régions les plus dangereuses du pays en raison du à pullulement des gangs armés, la cité de Nissage Saget, deuxième grande ville de ce département, est devenue une véritable porte d’entrée pour les armes de tout calibre.

L’insécurité augmente de jour en jour, la population devient de plus en plus vulnérable. Pourtant, des cargaisons d’armes sont saisies à chaque reprise dans nos ports. Les enquêtes n’aboutissent jamais. Il faut trouver une stratégie pour freiner cette pratique si l’on veut réellement stopper cette hémorragie .

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker