Le MENFP condamne les violences perpétrées à l’endroit des établissements scolaires, notamment des élèves

Des suites de diverses manifestations à travers les rues de Port-au-Prince, plusieurs écoles ont été « attaquées »par les protestataires. Révolté contre de pareils agissements, le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle a lancé hier mardi un cri d’alarme via un communiqué publié sur sa page officielle. Il s’agit d’un viol systématique du droit à l’éducation et du respect de l’autre, critique ladite institution.

Port-au-Prince, le 9 septembre 2020_ Le lycée Fritz Pierre Louis, le collège Le Normalien et le collège Roger Anglade. Ce sont là les trois établissements scolaires présentés comme « des symboles clés de la République » que cite le Ministère de l’éducation dans sa note du 8 septembre 2020.

Avec, dans leur bissac, plusieurs revendications, notamment celles salariales, des « individus se présentant comme des élèves, étudiants ou autres » foulant le macadam « manipulent les élèves » et attaquent « les temples du savoir ». C’est en tout cas la position de l’organisme chargé de l’instruction au pays. Ceci étant, poursuit-il, totalement inadmissible.

Élèves et établissements scolaires ont le droit à la protection. Mais encore, les élèves ont droit à l’éducation. Nul individu ne peut donc justifier les attaques perpétrées à leur égard, déplore les autorités concernés.

« Le MENFP présente toutes ses sympathies aux victimes et à tous ceux affectés par ces violences gratuites et aveugles », peut-on lire. Il faut, selon lui, protéger les intérêts de l’école et du droit à l’éducation. Par conséquent, il faut plus que jamais la participation active de la collectivité, pour aboutir à ce qu’il appelle « un autre éveil de la conscience citoyenne ».

De retour dans les salles de classe depuis le 10 août 2020, les élèves ont à suivre 54 jours de classe avec respectivement 270 et 324 heures d’enseignement pour la fondamentale et le secondaire. Des prévisions du calendrier scolaire révisé publié officiellement par le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle.

Toujours selon ce même calendrier, l’année scolaire tout à fait spéciale devra prendre fin le 22 octobre 2020. Soit dans environ six semaines.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker