Caraïbes FM, la cible des manifestants

Depuis l’assassinat de Me Monferrier Dorval et le début des mouvements des élèves qui sollicitent des professeurs dans leurs salles de cours, les locaux de Caraïbes FM sont devenus la cible de plusieurs manifestations.

Le retour du journaliste Bob C, au récent mouvement de protestation organisé par des étudiants, militants et élèves combinés, Caraïbes FM recourt toujours à la fermeture de sa barrière pour se protéger de la colère des manifestants.

Le mardi 1er Septembre 2020, les étudiants ont été sans pitié pour Roberde Celiné, dit Bob C, martelant « yo tounen ak Bob C pou yo fè divèsyon », tout au long de leur parcours, passant devant les locaux de Caraïbes FM, pour atterrir à l’avenue Christophe.

Au cours de cette semaine, il y a eu 4 manifestations au centre de la Capitale. Les locaux de Caraïbes FM étaient encore la cible des protestataires après que les agents de la PNH leur aient dispersé par l’usage abusif de gaz lacrymogène.

Pour sécuriser le bâtiment, ainsi que la ruelle Chavanne, deux patrouilles policières ont été déployées. Il a fallu aussi la présence de Jean Monard Metellus pour calmer la colère des protestataires. La situation pourrait même tourner au vinaigre si l’animateur de Ramase et Intersection n’était pas présent à la station.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker