La violence et l’insécurité font au moins 307 morts en 5 mois en Haïti

Au moins 307 personnes ont été tuées entre avril et août 2020 en Haïti, selon un rapport partiel publié par la Commission Justice et Paix( CE-JILAP).

Ce rapport est partiel par le fait que d’autres cas n’ont pas encore été enregistrés. Selon CE-JILAP, de avril à juin 152 personnes sont mortes dans des actes de violences ; 104 autres en juillet et 51 en août.

« Au cours des cinq derniers mois, la zone métropolitaine de Port-au-Prince a connu une série d’épisodes de violence majeurs dans lesquels d’innombrables personnes ont perdu la vie », indique le document.

Beaucoup de ces personnes ont été tuées par balles et certaines dans des accidents de la route.

Le rapport recommande l’indépendance du pouvoir judiciaire, des réformes judiciaires, une modification du rôle du ministère public, le rapprochement des forces de police des habitants des quartiers populaires et un budget suffisant pour que la police et le pouvoir judiciaire puissent faire leur travail.

Elle appelle également à un plus grand respect des droits de l’homme, la fin de la répression policière contre les manifestants et la fin de la complicité présumée entre les autorités et les bandes armées du pays.

L’insécurité et les actes de violence ont augmenté de façon alarmante ces dernières semaines en Haïti. Les bandes armées occupent plus de territoire, les populations civiles sont attaquées et massacrées par des bandits armés du pays.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker