7,45 millions de dollars américains comme prime d’assurance paramétrique pour le gouvernement haïtien

L’Etat haïtien a touché une prime d’assurance de 7,45 millions de dollars américains le 7 septembre 2020. Le CCRIF SPC ( Caribbean Catastrophe Risk Insurance Facility Segregated Portfolio Company), dans un communiqué en date du 8 septembre dernier, affirme avoir été l’auteur de ce versement. Une somme qui fait suite aux fortes précipitations dues au passage du cyclone tropical Laura en août dernier.

En collaboration avec la Banque de développement des Caraïbes (CDB), le Mécanisme d’assurance contre les risques liés aux catastrophes dans les Caraïbes (CCRIF SPC) a contribué au paiement des primes de l’assurance paramétrique d’Haïti. Ainsi, pour avoir subi une avalanche de pluies pendant trois jours des suites de la tempête Laura, 7,2 millions de dollars américains ont été versés au gouvernement d’Haïti.

En outre, une somme de 290.925 dollars américains a également été payée. Celle-ci concerne pour sa part la couverture de la franchise globale (ADC), caractéristique spéciale des politiques du CCRIF. Les politiques du CCRIF sont des politiques de cyclones tropicaux (TC) et de tremblements de terre (EQ). En cas de TC et de EQ, elles peuvent donc être activées pour accorder un paiement minimum.

Retenant dans son communiqué du 8 septembre que les dégâts au sol causés par Laura en Haïti étaient liés aux précipitations, la Compagnie de portefeuille a déboursé 7,195 millions de dollars pour Haïti. Une somme qui sera utilisée pour « réhabiliter les zones touchées et protéger les groupes sociaux vulnérables », a laissé croire Michel Patrick Boisvert, ministre de l’Economie et des Finances.

Accompagné de rafales de vent atteignant jusqu’à 60 km/h selon OCHA Haïti, le cyclone Laura a causé des dégâts considérables. Lesquels dégâts ont été évalués par la Direction Centrale de la Protection Civile et d’autres partenaires qui ont fait le bilan de plusieurs pertes en vie humaine, soit 31 personnes décédées, en plus de 8 autres disparues et de 243 maisons détruites pour ne citer que cela.

Le CCRIF n’est nullement à son premier coup d’essai. De 2010 à 2020, la compagnie avait débloqué quatre primes d’assurance paramétrique au gouvernement haïtien. Le premier paiement, d’une somme de 7,8 millions de dollars américains, faisait suite au tremblement de terre du 12 janvier 2010. Quant au second et au troisième paiement, il s’agit de 20,4 et de 3 millions de dollars américains effectués respectivement pour le passage du cyclone Matthew en 2016 et la politique XSR du pays pour ce même événement.

PDG du CCRIF, Isaac Anthony salue la coopération de la Banque de développement des Caraïbes (CDB) « pour le paiement des primes d’assurance à Haïti, en totalité ou en partie depuis 2010, à l’appui de la stratégie globale de gestion des risques de catastrophe et du programme de renforcement de la résilience de ce pays ».

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker