Le DG de la DGA Sanz Lovatón, et le ministre de la défense de la RD Díaz Morfa, visitent la frontière haitiano-dominicaine

Le directeur Général des Douanes dominicaines (DGA) Eduardo « Yayo » Sanz Lovatón, a visité avec le ministre de la défense Carlos Díaz Morfa les postes de douane situés à la frontière haitiano-dominicaine, afin de coordonner un plan d’élimination de la contrebande dans l’île.

De même, M. Sanz Lovatón a indiqué qu’une autre raison pour effectuer la visite susmentionnée était de faciliter le commerce entre la République dominicaine et Haïti, rappelant que ce qui est illégal ne peut continuer à se produire.

De même, il a remercié les forces armées et les corps spécialisés de la République Dominicaine, ainsi que toutes les agences de sécurité de ce pays qui patrouillent à la frontière, en exprimant qu’ils ont fait du bon travail, les qualifiant de héros nationaux.

« Tous les militaires qui travaillent à cette frontière sont de véritables héros nationaux, car nous allons continuer à travailler dur pour continuer à nous améliorer chaque jour, en étant optimistes et confiants dans les hommes et les femmes qui gardent nos frontières », a déclaré Sanz Lovatón.

Il a également déclaré que la DGA travaille à la modernisation des postes de douane, ajoutant qu’elle a reçu des instructions du président Luis Abinader pour apporter au pays les technologies douanières qui permettront de vérifier les marchandises qui traversent les frontières dominicaines.

Le directeur des douanes a conclu en disant que, bien qu’il entame ce processus, « il ne devrait y avoir aucun doute dans l’esprit de quiconque sur le fait que nous allons dans la bonne direction, dans l’intérêt d’une direction générale des douanes moderne, fiable et utile

Les déclarations du titulaire de la DGA sur la facilitation du commerce avec Haïti font écho à celles offertes aux journalistes par le ministre administratif de la présidence, José Ignacio Paliza, jeudi 3 septembre dernier.

À cette occasion, M. Paliza a souligné l’importance pour la République dominicaine de profiter de l’occasion pour améliorer ses relations avec Haïti, car il considère qu' »ils ont été très mal servis ».

« Nous devons avoir de meilleures relations diplomatiques avec Haïti, profiter de notre proximité territoriale, afin d’obtenir de meilleurs rendements économiques dans les relations binationales ainsi qu’utiliser d’autres instruments pour aider Haïti sur son territoire afin qu’ils puissent avoir un meilleur niveau de vie a fait savoir le ministre à l’époque.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker