A Bainet, le cyclone Laura enfonce la plaie des usagers de la route

La commune de Bainet est réputée pour son accès difficile en raison de l’état lamentable des routes. Cette commune côtière du Sud’Est souffre de cette situation depuis longtemps. A chaque fois, les interventions des autorités étatiques ou des showmans politiques ne sont pas durables. Depuis le passage du cyclone Laura le 23 Août dernier, les Bainetiens attendent toujours, sans grand espoir, le secours de l’Etat, surtout à Tikita où le passage est quasiment coupé entre La Valée-de-Jacmel et Bainet.

Le calvaire des usagers de la route de Bainet est loin de se terminer. On se souvient de leurs cris en 2019 lorsque l’un des murs de soutènement à Tikita étaient entrain de s’éffondrer. Là, le tronçon est très dangereux. Sur un passage très étroit, situé entre deux pentes dangereuses qui se terminent dans de profondes ravines, la chaussée, malgré deux murs de soutènement, s’est effondrée. Aprѐs Laura, la plus grande difficulté pour la circulation routière revient au même endroit. Depuis le passage de cette catastrophe naturelle, il faut vraiment braver le danger. Les travaux de réparation du Ministère des Travaux Publics en 2019 n’ont pas pu résister sous le poids de Laura.

Selon Germain Jean-Louis, avocat, cette situation résulte de l’irresponsabilité de l’Etat. Ce leader engagé pour la transformation du département salue le courage et la bravoure des chauffeurs qui risquent leur vie afin d’aider surtout les « madan saras » à ne pas perdre leurs marchandises. Mais ce citoyen est attristé par le niveau de danger que représente surtout la localité de Tikita. L’homme de loi appelle l’Etat haïtien à prendre ses responsabilités tout en exigeant la construction de la route de Saint-Étienne, une façon de pallier à cette situation qui dure déjà trop.

Pour se rendre à Bainet, la route la plus fréquentée ces derniers jours est passée par La Vallée-de-Jacmel, depuis l’asphaltage de son tronçon (Jacmel-La vallée). Quoique le tronçon Saint-Etienne-Blauckauss en passant par Trouin est plus court, mais il est moins fréquenté en raison de sa dégradation. Les habitants réclament, en urgence, la construction ce cette route qui sera une délivrance pour les usagers.

« Malheureusement en Haïti, nos hommes politiques attendent souvent des occasions dramatiques, comme des accidents meurtriers par exemple, afin de faire des shows politiques en offrant des gerbes de fleurs et en faisant de grandes promesses », avance Desuré Démero. Ce citoyen qui emprunte la route très souvent ne cache pas ses frustrations. Il dit attendre impatiemment une intervention urgente, car avec l’état de Tikita, Bainet est de plus en plus isolé du reste du pays. Pour lui, résoudre le problème de Tikita, c’est éviter le deuil de la commune.

Cette situation attire également l’attention de Chrismyker Bourgouin, étudiant à l’Université d’Etat d’Haïti (UEH). Le responsable des finances de la Plateforme Nationale du Secteur Populaire Haïtien (PLANSPA) dans le Sud’Est appelle le plus haut niveau de l’Etat à agir pour sortir Bainet et ses 9 sections communales de cette impasse difficile. Il ajoute que la commune est bourrée de potentialités touristiques et culturelles. Ainsi, on doit créer les conditions appropriées afin de l’exposer aux yeux du monde entier, exige t-il.

Circuler de Bainet en passant par Tikita, pour se rendre à la métropole Jacmel ou la capitale Port-au-Prince, entre autres, représente un risque majeur. Un tronçon que des motocyclettes tout-terrain ne devraient même pas traverser est emprunté, malgré tout, par des camions et des minibus pilotés par des gens intrépides, à la recherche d’une survie.

Représentant une forte partie dans l’électorat du Sud’Est, Bainet semble ne pas être oublié seulement au moment des élections, quand les politiciens s’y rendent pour des promesses traditionnelles, généralement non tenues, de l’avis des citoyens. Il faut souligner que le problème routier est généralisé dans la commune. Ainsi, les habitants devraient utiliser Tikita comme baromètre, afin identifier leurs vrais amis pour donner prochainement des leçons au niveau du département et même au niveau national, surtout au moment des élections.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker