Les cas de COVID-19 augmentent au Canada

Les trois plus grandes provinces du Canada constatent une recrudescence des nouveaux cas de COVID-19, et les médecins préviennent que la réouverture des écoles augmentera la demande de tests.

Le pays n’a signalé aucun décès depuis vendredi, et voilà un écho du succès dans le contrôle du virus qui est peut-être déjà en train de disparaître, avant même que l’impact de la réouverture des écoles ne soit clair.

La demande de tests est déjà en hausse dans certains points chauds de l’Ontario et augmentera encore à mesure que de plus en plus d’enfants retournent à l’école. Les élèves présentant des symptômes devront généralement s’isoler à la maison jusqu’à ce qu’ils se portent bien et subissent un test négatif, de sorte que tout arriéré piège les familles à la maison.

L’expert en maladies infectieuses de l’Université McMaster, le Dr Zain Chagla, a déclaré que « les centres d’évaluation doivent arrêter de tester les personnes asymptomatiques qui n’ont aucune exposition connue au virus, avant que les laboratoires ne soient débordés ».

La semaine dernière, le Canada a effectué en moyenne 47 807 tests par jour.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a déclaré avoir discuté des essais avec la vice-première ministre du Canada, Chrystia Freeland, lundi matin. «Toutes les provinces, et pas seulement l’Ontario, vont commencer à intensifier leurs tests», a-t-il déclaré.

Les responsables fédéraux ont déclaré qu’ils visaient une «combustion lente» de l’infection. Le Dr Irfan Dhalla, vice-président de la qualité des médecins chez Unity Health, qui exploite deux hôpitaux à Toronto, a fait valoir que le pays devrait plutôt essayer de se rapprocher le plus possible de l’élimination du virus, en suivant les provinces atlantiques de la Nouvelle-Zélande et du Canada, avec des tests. , traçage, isolement et accompagnement.

«Ce n’est qu’une question de temps avant de commencer à voir les hospitalisations augmenter, et avant de commencer à voir plus de personnes mourir à nouveau», a déclaré Dhalla.

Les infections en Ontario, la province la plus peuplée, ont franchi la barre de 300 ce lundi, après être tombées en dessous de 100 par jour au début d’août, puis le gouvernement attribue la propagation à des rassemblements sociaux privés comme les mariages.

La Colombie-Britannique, qui a imposé de nouvelles restrictions aux boîtes de nuit la semaine dernière, a signalé son plus haut nombre de cas jamais enregistré, 139 le 10 septembre dernier.

Les cas sont également en hausse au Québec, où les cours ont repris en premier.

Le syndicat des enseignants du Québec, la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), a intenté une action en justice lundi, demandant plus d’informations sur un plan promis pour garantir aux enseignants et aux élèves l’accès à des tests accélérés, et sur le nombre de cas de COVID-19 dans les écoles.

« Le gouvernement donne actuellement l’impression qu’il improvise, alors que le virus ne donne pas de seconde chance », a déclaré le président de la FAE Sylvain Mallette dans un communiqué.

Le premier ministre Justin Trudeau a réitéré son message lundi, demandant aux gens de rester vigilants: «La dernière chose que tout le monde veut, c’est aller à l’automne et verrouiller, comme ce printemps», a-t-il dit.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker