Mike Pompeo s’est rendu au Guyana en quête de soutien pour renverser Nicolas Maduro

(TripFoumi Enfo) – Le Secrétaire d’État américain Mike Pompeo s’est rendu au Guyana afin de renforcer les liens avec ce pays d’Amérique du Sud et de soutenir les efforts du gouvernement de Donald Trump pour destituer le président vénézuélien Nicolas Maduro.

Au cours de sa brève visite, Pompeo et le président Irfaan Ali ont signé des accords visant à renforcer les investissements américains et la coopération bilatérale dans les domaines de l’énergie et des infrastructures, tout en promettant d’approfondir la coopération en matière de sécurité maritime et de lutte contre le trafic de drogue.

Pompeo a salué le soutien d’Ali au Groupe de Lima, un organisme régional de nations alliées à Washington qui a préconisé une solution diplomatique à la crise au Venezuela.

Le voyage de Pompeo intervient après cinq mois de troubles politiques au Guyana, à la suite d’une élection contestée en mars dernier. Ali a prêté serment en août après une longue bataille juridique, un recomptage des votes ordonné par la Cour suprême et une pression internationale pour la démission du président sortant David Granger.

Lors d’une visite rapide dans la ville brésilienne de Boa Vista plus tard dans la journée, M. Pompeo a indiqué que les États-Unis fournissent 348 millions de dollars supplémentaires pour aider les réfugiés vénézuéliens, dont 30 millions pour ceux qui se trouvent au Brésil, ce qui porte la contribution totale à plus de 1,2 milliard de dollars.

Ils veulent ce que tous les êtres humains veulent : la dignité. Ils veulent un Venezuela démocratique, pacifique et souverain qu’ils appellent une patrie, une patrie où eux et leurs enfants peuvent trouver du travail et vivre dans la dignité, a expliqué M. Pompeo aux côtés du ministre brésilien des affaires étrangères, Ernesto Araújo.

Les arrêts au Guyana et au Brésil font partie d’une tournée de trois jours dans quatre pays, tous situés autour du Venezuela, où la tentative du leader de l’opposition Juan Guaidó de faire déposer Maduro semble de plus en plus faible.

Le soutien du gouvernement Trump à Guaidó a été un élément clé de la politique américaine dans la région. Et il sera presque certainement au centre de l’attention de milliers d’électeurs hispaniques en Floride, où Donald Trump est dans une course serrée avec le candidat démocrate Joe Biden.

Depuis Caracas, Maduro a accusé Pompeo de faire une « tournée de guerre » et d’essayer « d’amener les gouvernements du continent à organiser une guerre contre le Venezuela ».

« Pompeo appelle à la guerre contre le Venezuela, mais il a échoué », a déclaré le président lors d’un événement à l’ouest de la capitale diffusé par la télévision d’État.

Sans présenter aucune preuve, Maduro a accusé Washington et l’opposition vénézuélienne d’avoir activé des plans pour troubler sérieusement la paix de la nation sud-américaine, et a réitéré l’annonce qu’il a faite la semaine dernière au sujet de la capture dans la partie occidentale du pays du présumé espion américain Matthew John Heath, qui était accusé des crimes de terrorisme, de trafic d’armes illégales et d’association de malfaiteurs.

« Il est très visible que Pompeo visite tous les voisins du Venezuela », a déclaré Geoff Ramsey du Bureau de Washington sur l’Amérique latine. « La réalité est que nous sommes dans une campagne électorale nationale et que la Maison Blanche considère la politique du Venezuela comme inextricablement liée à sa campagne électorale en Floride.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker