L’organisation des droits humains ECCREDHH exprime son désaccord à la constitution du CEP

(TripFoumi Enfo) – L’organisation « Ensemble des Citoyens Compétents à la Recherche de l’Egalité des Droits de l’Homme en Haïti » (ECCREDHH) dit constater avec désolation et amertume la volonté du Chef de l’Etat Jovenel Moïse d’organiser des élections « pike kole » afin de conserver le pouvoir. Selon la structure, M. Moïse devait plutôt être en prison pour les nombreux maux causés à ce pays.

Sur sa page Facebook officielle, l’ECCREDHH dit prendre acte de cette décision du locataire du palais national sous le regard complice de la communauté internationale. Pour la structure, ce CEP ne répond pas aux normes constitutionnelles et est illégitime et non représentatif. « Cette avancée du président est mal intentionnée », écrit l’organisation.

De ce fait, le Secrétaire général Louimann Macéus et le coordonnateur adjoint Samuel Daris, font appel à la vigilance des forces vives du pays afin de forcer Jovenel Moïse à faire marche arrière sur cette décision.

Lire Aussi:

Toujours selon l’ECCREDHH, ce Conseil Électoral Provisoire est mort-né et il ne reconnait aucun des membres qui le constituent. « Nous devons partir vers un processus indépendant, crédible et permanent afin de ramener le pays à l’ordre constitutionnel », a écrit l’organisation.

Rappelons que depuis la publication de l’arrêté nommant les membres du nouveau Conseil Électoral Provisoire, de nombreuses organisations de défense des droits de l’homme se positionnent critiquent la décision du pouvoir. Est-ce que ce CEP pourra réellement organiser les élections dans le pays? On n’est malheureusement pas encore là!


Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker