« NouPapDòmi » se positionne contre le CEP anticonstitutionnel de Jovenel Moïse

(TripFoumi Enfo) – « #NouPapDòmi » condamne, dans une note datant du 21 septembre 2020, l’action de Jovenel consistant à former un Conseil Électoral Provisoire illégitime, « tèt anba », dans le but de forcer la société à participer dans des élection tâchées de sang, de corruption et d’illégalité.

Pour ce regroupement de Petrochallengers, Jovenel Moïse veut réaliser des élections bourrées de fraude depuis son commencement, en avançant plusieurs éléments dont : l’incapacité du président de mettre sur pied un processus électoral inclusif, participatif; la confection illégale des cartes dermalog qui réalisées dans des conditions de troubles et la situation d’insécurité paralysant le mécanisme qui doit être mis en place pour l’organisation et la participation dans de bonnes élections. »

Il évoque également la corruption qui bat son plein au sein de ce pouvoir qui ne fait montre d’aucune volonté pour organiser des élections honnêtes et crédibles dans le pays.

Dans la note, « #NouPapDòmi » se dit attaché à la revendication de la majorité de la population qui ne reconnaît pas la légitimité du gouvernement Moïse-Jouthe, et qui ne décide pas, par ailleurs, de participer sous aucune forme dans aucun processus électoral « depaman ».

« Tout en croyant que l’élection est un outil démocratique nécessaire pour le renouvellement du personnel politique, participer dans des élections avec une machine qui emporte corruption, illégalité, violence, illégitimité, est un danger majeur pour la démocratie ».

Enfin, « #NouPapDòmi » annonce la poursuite de la lutte pour la justice sociale, contre la corruption et l’impunité, tout en lançant un appel au soulèvement des secteurs qui sont pour le respect de la constitution.


Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker