L’OMS prévient que deux millions de personnes pourraient mourir de la COVID-19 dans le monde

(TripFoumi Enfo) - L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a précisé ce vendredi 25 septembre que le nombre de décès dus au nouveau coronavirus pourrait doubler pour atteindre 2 millions si les mesures visant à empêcher la propagation du virus ne sont pas maintenues. L'Europe est actuellement confrontée à une nouvelle vague de contamination. Les États-Unis eux aussi, enregistrent de nouveaux pics d'infection.

Dans le monde, la pandémie a causé 985 707 décès depuis son apparition en Chine. En outre, 32,3 millions de personnes ont contracté la maladie, selon un décompte de l’AFP vendredi.

Il s’agit de chiffres officiels qui sont sans doute bien en deçà de la réalité, puisque seule une fraction des cas est diagnostiquée.

Les États-Unis, le pays le plus touché au monde, comptent plus de 7 millions de cas, alors qu’ils ne représentent que 4 % de la population mondiale.

Entre-temps, le Brésil, le pays le plus touché d’Amérique latine avec près de 4,7 millions de cas, a été contraint de suspendre les célèbres défilés du carnaval de Rio de Janeiro en 2021.

L’Espagne, avec plus de 700 000 cas, est le pays touché de l’Union européenne où l’incidence du virus a été la plus forte au cours des deux dernières semaines, avec près de 300 cas pour 100 000 habitants. À Madrid, le taux s’élève à près de 750 cas pour 100 000 habitants.

Ce vendredi, les autorités de la région de Madrid ont annoncé que les restrictions à la mobilité, qui touchaient déjà 850 000 personnes à partir de cette semaine, sont étendues à un peu plus d’un million d’habitants.

À partir de lundi, ces personnes ne pourront plus quitter leur région que pour aller travailler, aller chez le médecin ou emmener leurs enfants à l’école.

Ces mesures ont été jugées insuffisantes par le gouvernement central, dirigé par le socialiste Pedro Sánchez, qui considère qu’un enfermement de toute la ville de Madrid, soit 3 millions de personnes, est plus approprié.

Dans toute l’Europe, plus de 229 000 personnes sont mortes et les cloches d’alarme sonnent avec l’explosion de la contagion, l’augmentation des décès et la situation critique dans certains hôpitaux. Cela coïncide également avec l’arrivée de l’automne, une période plus favorable pour tous les virus.

En France, le nombre de cas quotidien a dépassé pour la première fois les 16 000, ce qui constitue un indicateur clair de la résurgence du virus.

Mais, la décision du gouvernement de fermer les bars et restaurants de la ville de Marseille et de limiter les heures d’ouverture des bars à Paris a provoqué les protestations des propriétaires et le mécontentement de leurs clients.

Au Royaume-Uni, les célèbres pubs d’Angleterre et du Pays de Galles doivent fermer plus tôt en raison d’un couvre-feu imposé par le gouvernement pour freiner la pandémie, qui laisse quelque 6 000 nouvelles infections par jour.

En Amérique latine et dans les Caraïbes, plus de 332 000 personnes sont mortes et neuf millions ont été infectées. Au sein de la région, le Brésil, avec 210 millions d’habitants, est le plus touché, avec 4,7 millions d’infections et quelque 140 000 décès par le coronavirus, un chiffre que seuls les États-Unis dépassent dans le monde.

Lire Aussi:


Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker