Politique

Fanmi Lavalas dénonce un autre projet de « Coup d’état électoral» et invite le peuple à se soulever contre «la dictature» du régime PHTK

« Seul le peuple peut sauver le peuple », Dr Maryse Narcisse

Lors d’une conférence de presse donnée à la Fondation Jean Bertrand Aristide, Fanmi Lavalas a lancé un appel à la mobilisation populaire. Le pays est en crise, selon le parti politique qui invite l’ensemble de la société civile à se soulever contre « le projet de dictature criminel » du régime PHTK. Le parti, opposant farouche du pouvoir en place, prône l’installation d’un gouvernement de transition de salut.

Il s’agit d’un complot. « La Mafia nationale ainsi qu’un secteur au niveau de l’international veulent organiser un autre coup d’état électoral », dénonce l’organisation Fanmi Lavalas. Au cours de cette adresse en date du 26 septembre 2020, le Dr Narcisse prenant la parole n’a pas laissé sous silence le projet de Jovenel Moïse concernant le changement de la Constitution de 1987 amendée.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Leur nouvelle Constitution devant remplacer celle de 1987 est déjà prête, selon Mme Narcisse. Autrement dit, c’est une Constitution qui ne prend nullement en compte l’avis du peuple auquel le pouvoir en place déclare la guerre par la même occasion.

Bien évidemment, cette déclaration de guerre n’est pas sans précédent. À ce titre, l’organisation politique de l’ancien président Jean-Bertrand Aristide cite l’assassinat du bâtonnier de l’Ordre des Avocats, Me Monferrier Dorval. De surcroît, est ajouté à la liste le massacre des innocents au niveau des quartiers populaires, suivi d’une peur grandissante au jour le jour du côté de la masse, à cause de la suprématie des gangs qu’ils accusent être à la solde du gouvernement.

Pour refonder l’Etat-Nation, il faut donc un gouvernement de transition de salut public. La coordinatrice de l’Organisation Politique Fanmi Lavalas clame la cessation de cette forme de gouvernance anti-peuple. Car, depuis toujours l’unique victime reste et demeure le peuple. De ce fait, s’il existe une seule instance capable de le sauver c’est bien le peuple lui-même. Par ses mobilisations, il parviendra alors à sortir le pays et lui de cette crise, soutient l’ancienne candidate malheureuse des dernières élections présidentielles.

S’agissant d’ailleurs des élections, les opposants radicaux au pouvoir en face parlent de « sélection électorale » qui n’est que « poison pour la démocratie ». Raison pour laquelle, depuis juillet dernier, Fanmi Lavalas a fait savoir qu’il ne participera pas aux élections avec ce régime « néoduvalieriste ».

Pour aboutir à l’installation d’un gouvernement de transition et parvenir à renverser une fois pour toute ce régime, Fanmi Lavalas lance un appel à la mobilisation constante, unique solution à ce mal. Tous les secteurs de la vie nationale, les citoyens honnêtes et conséquents sont invités. Avec le peuple, l’ensemble des partis et groupements politiques doivent marcher d’un seul pas sur la voie de la transition pour freiner le gouvernement dans ses projets.

Alors que le lot des critiques à l’encontre du Parti haïtien Tèt Kale (PHTK) ne cesse d’accroître, le Dr Maryse Narcisse souligne pour sa part que « l’organisation Fanmi Lavalas reste conséquent à son engagement de faire passer les revendications légitimes de la majorité du peuple ».

La bataille, précise-t-elle, est une bataille pour retrouver notre dignité dans un pays dirigé vers le progrès et le développement. Un pays où il sera question de participation de tous les Haïtiens.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker