Kelly C. Bastien annonce son retrait du « Secteur Démocratique et Populaire »

(TripFoumi Enfo) – Le secteur démocratique, groupe opposé au régime PHTK, vient d’être amputé d’un membre. Le sénateur Kely. C Bastien, dans une note publiée ce mardi 29 septembre 2020, annonce avoir tiré sa révérence, en raison du refus catégorique de ses camarades de combat de faire la lumière sur les accusations de Conzé portées contre lui dans les médias par quelques-uns de la structure.

« Depuis quelques semaines des rumeurs persistantes font état de graves dérogations de ma part à la ligne de combat du « secteur démocratique, li-ton d’entrée de jeu dans la note. Pour le sénateur, il s’agirait d’une campagne systématique d’assassinat de caractère de la part de certains membres de ce secteur auquel il appartient. Ce à cause de quoi, explique-t-il, il a du s’enfermer dans un long silence, question de tirer les choses au clair avec ses pairs.

Mais, selon lui, ses compagnons refusent de vider les contentieux. « Pour l’histoire et pour lavérité, j’ai été mandaté par le secteur démocratique pour rencontrer Monsieur Liné Balthazar,dirigeant du parti PHTK, qui a requis une passerelle de discussion sur des dossiers éminemment politiques, explique-il tout en citant quelques noms tels que Marjorie Michel, Nenel Cassy, André Michel, de tous il avait bénéficié un aval à cet effet.

L’ancien membre du parti « ESPWA » du feu président René Préval revèle avoir recquis une conférence de la part de ses collègues, conscients qu’il ne s’était même pas rendu à ce rendez-vous, dans le but de laver le visage sali de sa ligne de combat par certains d’entre eux.  » [..] contre toute attente, ma requête n’a eu droit qu’à l’indifférence alors que mon honneur subit de plein fouet des entorses indignes de l’homme de princique que je suis, s’indigne-t-il.

 » Aux acteurs politiques et aux organisations de la société civile, je lance un vibrant appel à un leadership éclairé, moderne et collectif. Pour la
survie des générations actuelles et le bien-être des générations à venir,
en lieu et place d’un « no man’s land » jonché de cadavres, un accord
national inclusif s’impose dès aujourd’hui. Ne cédons pas à la hantise du
chaos permanent ! Luttons sans merci contre les menées totalitaires du
pouvoir actuel tout en anticipant l’après Jovenel MOÏSE sur la base d’un
vrai projet alternatif de société allant au-delà de la simple rhétorique de
changement, termine-il.


Abonnez-vous à notre chaîne YouTube

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker