Trump et Biden offrent un spectacle chaotique lors du premier débat

(TripFoumi Enfo) – Le premier débat présidentiel entre Donald Trump et Joe Biden, mardi, a commencé de façon belliqueuse, déraillant après quelques minutes seulement, lorsque le président américain Donald Trump a interrompu le candidat démocrate Joe Biden à plusieurs reprises, et l’ancien vice-président a répondu en qualifiant le chef de l’État de clown et de menteur.

Lorsque la discussion sur la Cour suprême a rapidement tourné à la covid-19, le candidat républicain a affirmé sans preuve que 2 millions de personnes seraient mortes si Biden avait été président.

Le modérateur Chris Wallace a déclaré à M. Trump que la question de la Covid-19 serait abordée plus tard. Il a ensuite demandé au locataire de la maison blanche s’il avait un plan pour remplacer la loi sur les soins abordables, ce à quoi le président a répondu : « Tout d’abord, je suppose que je débat avec vous, pas avec lui, mais c’est bon. Je ne suis pas surpris ».

L’ancien vice-président se moque des attaques de Donald Trump. Mais il semblait aussi parfois contrarié. « Le fait est que tout ce qu’il dit jusqu’à présent est un mensonge vicieux », a expliqué l’ancien sénateur démocrate. « Je ne suis pas ici pour dénoncer ses mensonges. Tout le monde sait que c’est un menteur. »

Wallace a demandé à Trump de laisser Biden terminer. « Mes amis, avez-vous la moindre idée de ce que fait ce clown ? » demande Biden, s’excusant immédiatement de l’insulte.

« C’est difficile de parler à ce clown, désolé, à cette personne », a indiqué Biden, quelques instants après que le modérateur Chris Wallace ait averti Trump de ne pas l’interrompre.

« Vous êtes le pire président que l’Amérique ait jamais eu », lui avait dit Biden plus tôt.

Le président Donald Trump a accusé hier son rival, le démocrate Joe Biden, d’être « socialiste » au début du premier débat. Trump a porté cette accusation, que Biden a immédiatement démentie, après avoir déclaré que son adversaire prévoyait de supprimer l’assurance maladie privée dans le pays parce que « son parti veut suivre la voie socialiste ».

« Je suis le Parti démocrate, les principes du parti (dans cette élection) sont ceux que j’ai approuvés », a répondu le candidat démocrate, qui défend des options modérées.

Dans un autre ordre d’idées, Trump a accusé le fils de Joe Biden de corruption, ce qui a fait perdre son sang-froid à son adversaire qui l’a traité de « clown », bien qu’il se soit immédiatement excusé.

« Pourquoi le maire de Moscou, sa femme, a-t-il donné à son fils (Hunter) 3,5 millions de dollars ? Qu’a-t-il fait pour mériter cela », a demandé Trump, à qui Biden a affirmé que c’était un « mensonge ».

Il a ajouté : « Il ne veut pas répondre parce qu’il sait que je connais la vérité, sa position a été complètement démontrée.

L’ancien vice-président a également déclaré : « Il ne s’agit pas de ma famille ou de sa famille, mais de sa famille, du peuple américain.

Pendant ce temps, Joe Biden et sa femme, Jill Biden, ont publié plus de détails sur leurs déclarations d’impôts quelques heures avant le premier débat présidentiel. Les déclarations de Biden montrent que le couple a payé près de 300 000 dollars d’impôts fédéraux en 2019, dont près de 288 000 dollars d’impôts sur le revenu.

Le démocrate Biden est en tête dans l’État de l’Ohio, tout comme les moyennes nationales, selon une compilation de RealClearPolitics qui lui donne une avance de 49,7% sur 42,9%.

Trump, qui se bat pour être réélu, craint de devenir le premier président en 25 ans à ne pas remporter un second mandat, depuis la défaite du républicain George H.W. Bush face au démocrate Bill Clinton en 1992.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker