L’opposition politique ne rencontrera pas Jovenel Moïse, comme le fait croire Kelly Craft

(TripFoumi Enfo) – Selon une bonne partie de l’opposition politique en Haïti, il n’y a aucune négociation prévue entre elle et Jovenel Moïse. Dans une note parue ce 7 octobre 2020, ces opposants laissent croire que le chef de l’État berne une fois de plus la Communauté Internationale.

En premier lieu, c’est André Michel qui est monté au créneau pour appeler madame Craft à se resaisir. Qualifiant le chef de la nation de menteur une fois de plus, il affirme que le Secteur Démocratique et Populaire (SDP) et d’autres partis politiques qu’il a contactés ne comptent en aucun cas rencontrer le gouvernement en place. Au contraire, ils sont actuellement en train de préparer la mobilisation du 17 octobre 2020 dont il sera le premier à investir la rue.

En second lieu, au moins huit partis politiques de l’opposition, dont le SDP, ont signé une note pour faire valoir cette même idée. De FUSION, AAA, INIFÒS, SDP, OPL en passant par Verite, Veye Yo jusqu’à INITE, ils sont fermes sur leur décision: «il n’y aura pas de discussion avec Jovenel Moïse». Ces partis soutiennent que la fin du mandat constitutionnel du chef de l’État prendra fin le 7 février 2021 et qu’il faut passer par un dialogue franc, inclusif et sérieux si on veut parvenir à une quelconque modification de la Constitution et organiser de nouvelles élections.

Toutefois, André Michel admet que certains opportunistes peuvent rencontrer Jovenel Moïse pour négocier le poste de Premier Ministre. Mais cela n’aura rien à voir avec l’opposition. Cette décision vient, d’un côté rendre la tâche plus difficile pour le président de cohabiter avec l’opposition mais d’un autre côté, il a le champ libre de décider comme bon lui semble. «Mal sele k ap toujou foule»?

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker