La Covid-19, un bâton dans les roues de l’Octobre Rose 2020

(TripFoumi Enfo) – Tous les ans, le mois d’Octobre est consacré à la sensibilisation, au dépistage et au maintien des recherches autour du cancer du sein. Cette année, vu la portée du coronavirus, le dépistage du cancer du sein risque de sombrer dans l’oubli. De nombreuses femmes négligeront de réaliser leur examen de mammographies, alors que les tumeurs non détectées à temps provoqueront des milliers de décès.

Le cancer du sein est  une tumeur maligne  due à une multiplication de cellule anormale à l’intérieur du sein de façon anarchique et incontrôlable qui se manifeste par : une boule – dure dans le sein, un écoulement du mamelon, des douleurs au sein, un mamelon qui se retourne vers l’intérieur et la peau du sein qui s’épaissit, durcit ou encore rougi.

C’est le cancer le plus diagnostiqué chez les femmes à travers le monde, autant avant qu’après la ménopause. Une femme sur 7 sera atteinte d’un cancer du sein au cours de sa vie et 1 femme sur 27 en mourra. Du côté des hommes moins de 1 % y seront affectés.

Contrairement, à ce que beaucoup pense l’ablation des seins n’est pas la seule méthode de guérison. Plus de 90% des cas peuvent être guéris autrement s’il est diagnostiqué à temps. Ainsi, en dépit de la portée du coronavirus et du stress qu’il génère, il est important pour toutes les femmes de rester attentives à leur corps et de ne pas lâcher sur le dépistage car les retards, se paieront si elles négligent leur santé.

Les bonnes habitudes de vie : exercice physique, saine alimentation comprenant suffisamment de légumes et de fruits, réduction de la présence de produits chimiques dans les produits ménagers et de l’emploi de pesticides chimiques, arrêt du tabagisme, consommation d’alcool modérée et le maintien d’un poids santé contribuent également  à réduire le risque de cancer du sein.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker