Alors que l’enquête se poursuit sur l’assassinat de Grégory St-Hilaire, un agent de l’USGPN tué par ses pairs dans des conditions douteuses

(TripFoumi) – Pris pour Ti-Junior, Chef de Gang de La Saline, Glezil Jean Rozner, agent de l’USGPN a été tué par ses frères d’armes à l’Hôtel Révélation à Delmas 35, dans la nuit du 14 au 15 octobre. Selon les premiers éléments d’information, le regretté s’est clairement identifié avant même qu’il a été tué. Encore un mort dans des circonstances douteuses.

Le 2 octobre tôt dans la soirée, l’étudiant Grégory Saint-Hilaire a reçu un projectile dans le dos lors d’un mouvement de protestation dans l’enceinte même de la faculté, puis succombé un peu plus tard à ses blessures par faute d’une intervention médicale. Les premiers témoignages ont laissé croire que le boulet venait d’une arme d’un agent de l’USGPN. Ce qui n’a pas été officiellement démenti par les autorités.

Contre toute attente, la DCPJ a commis une erreur d’identité lors d’une opération très musclée dans la nuit de jeudi 15 octobre à Delmas. Ce qui étonne plus d’un, la DCPJ recherche un chef de gang qu’elle ne connaît même pas son identité. Un fait paradoxal. Ce qui a fait les frais? Un agent de l’USGPN bien qu’il ait crié haut et fort “Mwen se yon papa”. La question, est-ce une exécution ou une erreur ?

La question revient à la Direction Centrale de la Police Judiciaire de répondre et fournir une explication claire sur les circonstances entourant l’assassinat de ce policier qui faisait partie de l’Unité de la Sécurité et Garde du Palais National.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker