Quand FROJEDEP utilise les jeux traditionnels pour lutter contre la violence à Canaan

(TripFoumi Enfo) – Situé à l’entrée Nord de Port-au-Prince, Canaan est l’un des bidonvilles né des conséquences du tremblement de terre du 12 janvier 2010 en Haiti. Étiqueté de «zones défavorisées, cet espace est aussi dépourvu de toute structure et de services pour desservir la population, une situation qui oriente les jeunes à des pratiques délictueuses. Pour pallier ce problème, le *Front de Regroupement des Organisations de Jeunes pour le Developpement de la Plaine du cul de sac ( FROJEDEP) utilise les jeux traditionnels afin de renforcer les liens sociaux au sein de cette communauté.

Existé depuis tantôt deux ans à Canaan, FROJEDEP se donne pour mission de canaliser le comportement des jeunes vers des activités de leur âge, qui est l’initiation aux jeux traditionnels instructifs et éducatifs. Cette structure se sert de ces jeux afin de sensibiliser les jeunes de Canaan, particulièrement à Jérusalem 7 sur la problématique de la violence communautaire.

Quand FROJEDEP utilise les jeux traditionnels pour lutter contre la violence à Canaan

«Nap jwe, nap sansibilize kont vyolans kominotè, nan Jérusalem – nou tout se youn », c’est sous ce thème que FROJEDEP en collaboration avec plusieurs autres groupes, dont CGTPAJ, OJEPAC et l’apport de GRACOR avait organisé une grande activité de sensibilisation communautaire dans les localités de Jérusalem 7 contre les différents types de violences dans la communauté, à travers des rencontres, causeries, marches, théâtre et autres. Cette initiative a été financée à plus de 70% par « Mercy Corps ».

En ce temps difficile, les responsables de cette organisation croit dur comme fer que cette technique reste l’un des moyens pour aider les jeunes à se démarquer de la violence. Il faut toutefois souligner que FROJEDEP n’entend pas s’arrêter sur son chemin.  » Ridendo Castigat Mores « 

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker