Le Policier Pierrot Evens libéré ce matin

(TripFoumi Enfo) – Kidnappé par des individus armés non-identifiés dans la soirée du samedi 24 octobre à Delmas 31, le policier Pierrot Evens a été libéré contre rançon très tôt dans la matinée (1:00) de mercredi 28 octobre.

Les ravisseurs qui réclamaient la somme de $300 000 américains en échange de sa libération, avaient décidé de réduire le montant en acceptant les 250 000 dollars HT.

Contactée par la rédaction de TripFoumi Enfo, une cousine du policier avait lancé un appel à la conscience aux ravisseurs pour relâcher son cousin qui vient tout juste d’être gradué à l’École Nationale de Police. “ Nous n’avons pas la somme demandée, nous ne sommes pas riches, nous ne faisons que nous battre à la vie”, avait-elle déclaré à notre rédaction.

Pierrot n’est pas l’homme dont vous pensez, il n’a pas la somme que vous demandez en rançon. “Mezanmi nou pa gen lajan se dlo nap bat pou nou fè bè si nou te gen lajan sa yo mande a nou tap kite peyi deja’’ avait-elle ajouté.

Finalement, les ravisseurs semblent entendre son cri de détresse et ont décidé d’accepter les 100 000 dollars HT en échange de la libération du jeune policier Pierrot Evens âgé seulement de 28 ans. Selon sa cousine, il a été sévèrement tabassé par ses ravisseurs.

À noter qu’il a été kidnappé à Delmas 31 à sa sortie de ‘Iguana’ au moment où il s’apprêtait à retrouver sa voiture alors que ce soir là, le Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, Audain Fils Bernadel, accompagné de plusieurs unités spécialisées de la PNH était dans les rues dans le cadre de l’opération baptisée » coup de poing”.

L’insécurité bat son plein en dépit des différentes mesures annoncées par les autorités policières. Les kidnappeurs sont clairement identifiés à l’instar de Bougòy à Grand Ravine et les forces de l’ordre sont impuissantes face aux assauts de ces criminels notoires. Les hauts-gradés de la PNH n’ont absolument rien fait pour trouver la libération du policier. Un très mauvais signal pour les autres membres de cette institution où il n’ y a plus de solidarité.

Personne n’est exempt face à la montée vertigineuse des actes de kidnapping dans le Pays. Nous vivons un moment historique en Haïti où des policiers sont kidnappés par des bandits armés et d’autres policiers se mettent ensemble pour collecter la somme sollicitée en rançon afin de faciliter la libération de leurs frères d’armes. Pourtant ils ont pour ultime mission de “Servir et de Protéger la population “. Qu’avons-nous pas encore vu dans ce pays ?

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker