800 dollars us pour inspecter les conteneurs rentrant en Haïti: les exportateurs dominicains lancent un cri d’alarme

(TripFoumi Enfo) – Après que le gouvernement haïtien ait pris la décision d’imposer une redevance de 800 dollars us pour l’inspection des conteneurs dominicains, plusieurs associations d’exportateurs fustigent cette mesure. Elles appellent les dirigeants dominicains à trouver un compromis avec Haïti, question de ne pas saper la compétitivité de leur Economie.

Désormais, la taxe relative à la vérification des conteneurs venant de la République Dominicaine s’élève à 800 dollars américains. Cette mesure adoptée par le gouvernement est applicable à travers toutes les douanes haïtiennes pour l’année fiscale 2020-2021. Les sociétés d’exportations dominicaines se plaignent, en effet, de cette redevance qu’elles estiment exhobitante, a rapporté mercredi un article du journal Listin Diario

C’est le cas de l’Association Dominicaine des Exportateurs (ADOEXPO) qui, dans une déclaration faite par sa présidente, Elizabeth Mena, a lancé un cri d’alarme par rapport aux menaces que fait cette mesure sur le secteur d’exportation dominicain. Elle soutient qu’Haïti est » le deuxième partenaire commercial de la République dominicaine ». « De janvier à septembre, la République Dominicaine a exporté vers Haïti des marchandises pour une valeur approximative de 536 millions de dollars américains », a révélé Mme Mena.

Ainsi, Mme Mena réclame l’intervention d’urgence du ministère des Affaires étrangères (MIREX), le Centre pour l’exportation et l’investissement de la République dominicaine (ProDominicana), les directions des douanes et de la fiscalité intérieure, entre-autres, pour trouver une solution négociée avec le gouvernement haïtien. Car, cette imposition « constitue un coup dur pour la compétitivité du pays ».

Le vice-président exécutif d’Adoexpo, Odile Miniño, se plaint du fait que ce montant ne pourra pas être retenu et présenté à la trésorerie dominicaine. Par contre, il versé à la société (SGS), une multinationale chargée de vérifier les marchandises pour le compte du gouvernement haïtien. Ce qui, en passant, ajouté au 27% d’impôts sur le revenu d’exportation qu’ils doivent payer à la fiscalité dominicaine, represente un lourd fardeau
les coûts.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker