Herard Abraham, un dilapidateur des fonds publics au sein du Conseil Consultatif

(TripFoumi Enfo) – Le president Jovenel Moïse a procédé à l’installation d’un Conseil Consultatif pour la rédaction de la nouvelle constitution. Par cet acte le locataire du palais national, ce vendredi 30 octobre 2020, ne cesse de soulever des réactions négatives à travers sa composition. Une bonne partie de la population, la classe politique et société civile ont dans leur ligne de mire le général Hérard Abraham. Pour cause, il a été dans le passé impliqué dans la dilapidation des fonds publics entre autre.

En effet, selon un article paru dans le quotidien Le Nouvelliste le 2 janvier 2008, la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif avait émis un arrêt de débet contre l’ancien ministre des affaires étrangères du gouvernement provisoire de 2006, Herard Abraham et son administrateur, Harold Brunot pour la dilapidation des 76 millions de gourdes du ministère. Donc, l’ancien Général n’a aucune qualité morale pour être membre d’un Comité qui a pour mission de procéder aux travaux préparatoires en vue de doter Haïti d’une nouvelle Constitution.

Pour certains, Herard Abraham choisi par le locataire du palais national en tant que membre du Conseil Consultatif pour la rédaction de la nouvelle Constitution devrait être en prison, mais pas à un niveau pour prendre des décisions concernant l’avenir de la République.

Il faut rappeler également que le général Abraham aurait vendu des avions appartenant aux forces armées d’Haïti à MAXFLIGHT AVIATION de Naples, en Floride, dans le cadre d’un accord alambiqué qui voyait la FAdH partager les bénéfices générés. Le général a accepté un paiement de 500 000 dollars américains sous forme de chèque de caisse. Il a reçu aussi un autre paiement pour stipuler qu’il n’y avait pas de profit à faire. Il s’agissait de 179.000,00 USD.

Hérard Abraham, est né le 28 juillet 1940 à Port-au-Prince, est un ancien général de la FADH et homme d’État haïtien, président du Conseil national de gouvernement d’Haïti par intérim du 10 au 13 mars 1990 .

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker