Entre Wilson Jeudy et les bandits, lequel des deux a plus de pouvoir à Delmas?

(TripFoumi Enfo) – Ces dernières semaines, les cas de kidnapping se multiplient en Haïti. Chaque jour, chaque semaine, nombreuses sont les personnes qui se font enlever par des ravisseurs qui réclament souvent de fortes sommes en rançon. Parmi les zones où l’on enregistre les cas les plus récurrents, les kidnappeurs affectionnent la commune de Delmas.

Le pays connaît des moments sombres. Outre l’incertitude politique, l’instabilité économique et la dégradation de la vie sociale, le phénomène de l’insécurité bat son plein, avec au passage plusieurs cas de kidnapping. Et au cœur de cette recrudescence, la commune de Delmas est frappée de plein fouet et devient la zone de prédilection des ravisseurs.

La commune dirigée par Wilson Jeudy offre une configuration géographique adéquate aux kidnappeurs de commettre aisément leurs forfaits et de prendre la fuite sans aucune opposition, sous quelque forme que ce soit. L’ancien candidat à la présidence semble ne pas avoir la solution pour pallier ce grand dilemme.

Dans l’intervalle de huit jours, trois personnes ont été enlevées à Delmas. Le 21 octobre, l’ancienne gloire du football haïtien, Johnny Descollines a été kidnappé à Delmas 33. Il a été relâché deux jours plus tard dans la soirée. Trois jours après, le policier Evens Pierrot, issu de la 30e promotion de la PNH, a été kidnappé à Delmas 31. Après maintes négociations, une rançon de 500 mille gourdes a été versée pour obtenir sa libération le 28 octobre.

Comme un coup de massue, la jeune écolière, Évelyne Sincère a été retrouvée morte, abandonnée dans une décharge à ordures à Delmas 24 ce dimanche premier novembre. Cette jeune fille, enlevée trois jours auparavant, a été torturée puis assassinée par ses ravisseurs qui ne pouvaient pas attendre lundi pour récupérer la somme de 15 mille dollars entre les mains de la sœur de la victime, Enette Sincère. Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, elle raconte avec les larmes aux yeux comment elle a vécu les derniers instants de la vie de sa sœur adorée.

Ce crime crapuleux et odieux soulève l’indignation et provoque l’émoi chez les internautes. Ils pointent du doigt les plus hauts fonctionnaires de l’État qui selon eux, sont de connivence avec les bandits. C’est toute la société qui se trouve à genoux. Les autorités policières et judiciaires sont toutes impuissantes face à cette vague d’insécurité qui s’abat sur le pays. La population est sur le qui-vive, bras ballants, livrée à elle-même.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker