Normil Rameau?

(TripFoumi Enfo) – Ce n’est pas un terme qui désigne un chef qui ne connaît et ne travaille pas au regard de ses responsabilités. C’est le nom du Directeur Général a.i de la Police Nationale d’Haïti nommé par le Président Jovenel Moïse, sans l’aval du parlement qui était déjà dysfonctionnel.

Sous son silence, à cause de son inactivité et son inefficacité, d’innombrables citoyens paisibles sont déjà assassinés par des bandits revendiqués fils du premier ministre Jouthe Joseph, comme il l’avait bien mentionné dans un point de presse.

Mamoune, Dorval, Grégory, Sébastien, Nancy, Evelyne… la liste est très longue et sera encore plus longue car rien ne prouve qu’il est possible que demain soit meilleur, tant que Rameau reste et que l’exécutif embrasse ses troupes.

Les sit-in sont malvenus. Tout étant pacifiques, des citoyens ont été malmenés par des agents des forces de l’ordre, frustrés pour la simple et bonne raison qu’ils gagnent les rues pour protester contre la banalisation de la vie, réclamant, par contre, de meilleures conditions pour vaquer à leurs occupations.

Sûrement, ils ont reçu des ordres venant de leurs supérieurs avant de s’attaquer aux manifestants.

Après une compagne médiatique échouée, l’exécutif a pensé se débarrasser de Rameau. Qui dit, aujourd’hui, ce dernier détient un support infaillible d’une force extérieure (mais, « dan devan ») qui lui procure encore l’occasion de se voir à la tête de la Police Nationale d’Haïti (PNH). En attendant, Port-au-Prince, comme tous les autres villes du pays, compte quotidiennement des cadavres.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker