PNH

La raison du limogeage de Normil Rameau évoquée par le Premier ministre Joseph Jouthe

(TripFoumi Enfo) – L’ex-DG ai de la Police Nationale d’Haïti, Normil Rameau a été limogé en raison d’une décision controversée . Au fait, il a voulu octroyer 20.000 gourdes de frais mensuels aux policiers sans pour autant trouver l’aval de ses supérieurs, a indiqué, lundi, le Premier ministre Jouthe Joseph à Le Nouvelliste.

Lundi 16 novembre 2020, le Premier ministre Joseph Jouthe a vendu la mèche sur la cause du limogeage du Directeur Général ai de la Police Nationale d’Haïti(PNH), Normil Rameau. Le Chef de la police a alors commis une erreur politique pouvant déstabiliser le pouvoir en place.

En effet, sans avoir consulté ses supérieurs hiérarchiques, l’ancien DG ai de la PNH a tenté d’augmenter à 100% les frais attribuer à chaque policier pour les faire passer de 10 à 20 000 gourdes. Et cela, malgré une première objection, a relaté M. Jouthe.

« Il a pris une décision politique », a estimé le chef du CSPN qui s’interroge sur les motivations réelles de l’ancien DG de la PNH.
« Cela fait 1,8 milliard de gourdes. Dans trois mois, l’État n’aurait pas pu payer les policiers », a-t-il poursuivi.

« Cette augmentation pour les policiers aurait provoqué un effet domino. Toute l’administration aurait demandé une augmentation de ti kat », a-t-il dit tout en ouvrant la voie à d’autres pistes de solution.

« Cette affaire de ti kat au sein de l’administration publique est une source de corruption. Vous n’avez aucun contrôle dessus », a indiqué Joseph Jouthe déplorant que des policiers aillent jusqu’à menacer le Ministre des Finances, Michel Patrick Boisvert, accusé d’avoir bloqué l’augmentation à 20.000 gourdes.

Pour rappel, le Premier ministre avait exprimé son insatisfation par rapport à la performance de Normil Rameau, en août dernier, à la tête de cette institution.

« Je ne suis pas satisfait de la performance de la Police nationale. […], La sécurité et la police ne sont pas l’affaire des enfants. Nomination, révocation, démission, moi j’attends des résultats », avait menacé Joseph Jouthe.

Normil Rameau, reconnu pour sa compétence et ses résultats à la tête de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ), n’a pas survecu longtemps en tant que commandant en Chef. Au-delà des compétences techniques, diriger cette police sous-tend qu’on a un flair de politicien.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker