Peut-on aller passer la Noël dans la commune d’Anse-à-Foleur?

(TripFoumi Enfo) – Nous sommes à l’approche de la Noël. Dans un pays où le climat d’insécurité bat son plein et tend à n’épargner personne. Les citoyens se questionnent sur quel endroit serait plus adéquat pour aller passer les fêtes de fin d’année. Fort de cela, Leonaldo Chery nous parle de la commune d’Anse-à-Foleur, afin que nous puissions décider de l’endroit où passer paisiblement la noël.

  • A propos de l’insécurité et les préparatifs pour la fête de noël

« Comme pour tous les gens des autres communes, les ansafolois attendent la fête de Noël tout en espérant qu’elle leur apportera quelque chose de bon. », nous informe Leonaldo. « Ils ressentent un sentiment mélangé de tristesse, de joie et d’envie… »

Par rapport au climat d’insécurité, la communauté est bien évidemment affectée, « car même si les ansafolois ne sont pas en grand danger, ils ont aussi des proches éparpillés dans le pays et plus particulièrement à Port-au-Prince. »

« Il n’y a pas vraiment de préparatifs pour accueillir la noël, mais comme d’habitude certains individus et surtout des jeunes vont poser des actions pour nettoyer et décorer leur quartier. »

  • De la situation économique dans la commune d’Anse-à-Foleur

L’économie des ansafolois, ou celle de la commune toute entière ne va pas de bon train, parce que « le pouvoir d’achat des habitants d’Anse-à-Foleur a considérablement baissé comparativement aux fêtes précédentes en raison du Coronavirus. »

Face à cette pénible situation économique, Leonaldo nous dit que « le fait de se procurer du plaisir est relatif, c’est pourquoi il y aura des gens qui en trouveront plus et d’autres moins. Je ne pense pas qu’ils pourront acheter plus [de chose comparativement à l’année antérieure] car dans cette période la demande est excessive, entravant même le prix des produits et des services suivant la logique de la loi de l’offre et de la demande. »

  • Des dispositifs sécuritaires annoncés par des autorités ?

« Sur le plan sécuritaire, le climat est acceptable. Mais la population reste vigilante. Malheureusement les autorités n’annoncent pas de mesures pouvant garentir la sécurité des touristes. »

  • Des endroits et activités phares qui attendent ceux qui désirent de se rendre à Anse-à-Foleur

À l’arrivée des touristes, ils peuvent « profiter des richesses naturelles et surtout inexploitées de la commune. »

Relativement à la religion de la personne en question, « il y a des activités religieuses qui l’attendent. Elle peut participer aux activités de Ti Sainte-Anne, aux activités des églises protestantes ou encore aux activités de l’église catholique. »

« L’individu peut aller aux bars aussi. Il peut aller visiter certains endroits mythiques de la commune comme par exemple : la naissance de Sainte-Anne, le lieu où se trouve Ti Sainte-Anne, Bassin jumeaux, Jubilé, Trou verris, Cimetière Verrete, Nan Prêché… Certains lieux de loisirs comme : Tonn Beach, Paradis Beach, Poils au vent Beach, Killik plage se trouvant à Pointe-des-Icaques. »

  • A combien peut élever un séjour dans la commune ?

« Dépendamment des exigences de l’individu, un séjour pour quelqu’un venant de Port-au-Prince peut durer environ une semaine. »

S’agissant du transport en commun, « ce n’est vraiment pas favorable, car l’État ou encore les autorités locales ne définissent pas les règles du jeu. On voyage n’importe comment dans des conditions qui mettent en grand danger la vie de tout le monde. », conclut Leonaldo Chéry.

Ce qu’il faut noter, cette commune se trouve dans le département du Nord-ouest. Elle a une superficie de 62,14 km2 pour une population de 30 217 habitants (mars 2015). Et depuis l’arrivée de la Covid-19 en Haïti jusqu’au 15 novembre dernier, seulement deux cas ont été repérés dans cette contrée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker