Une fois de plus, Jovenel Moïse appelle ses opposants à l’unité

(TripFoumi Enfo) – À l’occasion de la célébration du 217e anniversaire de la bataille de Vertières, ce mercredi 18 novembre 2020, le président de la République d’Haïti Jovenel Moïse, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au palais national a une fois de plus appelé ses opposants à l’unité nationale pour sauver le pays.

« C’est à nous de nous unir pour faire un dernier sacrifice pour le pays. Il s’agit d’une question sérieuse. Nous devons unir nos forces et notre courage pour rechercher le bien-être de tous les haïtiens », a déclaré le président. « Nous devons nous entendre, car il y a plus de raisons de s’unir que de se diviser », a-t-il ajouté. « L’unité est essentielle si nous voulons réaliser notre rêve d’une société moderne », poursuit-il

Le premier mandataire de la nation estime que la bataille de Vertières en 1803 perdra tout son sens si les acteurs ne comprennent pas la nécessité de s’unir pour le bien de la nation et s’ils ne mettent pas de côté leur orgueil et leurs intérêts mesquins pour que l’un puisse regarder l’autre droit dans les yeux. Et s’engager à mettre le pays sur la voie de la croissance et du développement.

Le chef de l’État a profité de cette occasion pour dénoncer ce qu’il appelle les oligarques corrompus qui prennent l’Etat en otage depuis 1804.

« Nous avons de grand problème avec le système. De nombreux intérêts ont été affectés par les réformes menées dans le pays », a fait savoir l’occupant du palais national en présence des membres du corps diplomatique, du haut commandement de la police nationale et des forces armées d’Haïti, de représentants d’organisations internationales présentes dans le pays et de membres d’organisations de la société civile.

Depuis juillet 2018, le pays est confronté à une crise politique, économique et sociale aiguë marquée par des manifestations répétées, exigeant le départ du premier des haïtiens.

Parallèlement, plusieurs manifestants ont gagné les rues ce mercredi pour continuer à exiger le départ de Jovenel Moïse à la tête du pouvoir et la mise en place d’un gouvernement de transition. Il faut toutefois rappeler que deux manifestations ont été lancées, l’une par le Secteur Démocratique et Populaire et l’autre par le parti Pitit Dessalines.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker