Blanchi par la justice haïtienne, Yves Jean-Bart jugé coupable par la chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante de la FIFA

(TripFoumi Enfo) – Moins de 24 heures après que le Dr. Yves Jean Bart a salué la décision du système Judicaire haïtien d’avoir nettoyé son nom suite aux multiples fausses accusations; la FIFA vient de rendre son verdict ce vendredi 20 novembre 2020. Une enquête à l’Haïtienne clôturée pour absences de preuves, suivie d’une joie de courte durée pour l’ancien homme fort du football national. Le Dr Yves Jean Bart est banni de toutes les activités liées au football tant national qu’international.

La décision du Juge instructeur Émilio Accimé du Tribunal de Première Instance de la Croix-des-Bouquets n’a eu pas les effets escomptés.
Selon la FIFA, M. Jean-Bart est coupable d’agressions sexuelles sur plusieurs joueuses mineures et il est donc banni de toutes les activités liées au football.

Environ 24 heures après avoir été innocenté par le système judiciaire haïtien, le président de la Fédération Haïtienne de Football (FHF), Yves Jean-Bart, est jugé coupable par la chambre de jugement de la Commission d’Éthique Indépendante. Selon cette dernière, M. Jean-Bart a enfreint les articles 23 et 25 du Code d’éthique de la FIFA.

Se prononçant sur la « Protection de l’intégrité physique et morale », l’article 23 du code susmentionné stipule entre autre que « le harcèlement sexuel est interdit. Les menaces, les promesses d’avantages et la coercition sont tout particulièrement interdites. »

Et quant à l’article 25 traitant de « l’Abus de pouvoir », il interdit aux concernés d’« abuser de leur pouvoir ou de leur fonction, notamment à des fins privées ou pour en tirer un quelconque avantage pécuniaire ».

Ainsi donc, en conséquence de la violation de ces lois, la chambre de jugement a imposé une amende de CHF 1 000 000 au désormais ex-patron du football haïtien. Et conformément aux règlements violés, Yves Jean-Bart est interdit de toute activité footballistique (administrative, sportive et autre) à vie. Et ce, tant au niveau national qu’international.

Cette décision de la FIFA fait suite à une large enquête de plusieurs mois menée par la Commission d’éthique sur Dr Jean-Bart et d’autres officiels de la FHF. Ceux-ci ont été accusés d’avoir sexuellement abusé des joueuses mineures du ranch de la Croix-des-Bouquets de 2014 à 2020. D’ailleurs, toujours selon la chambre de jugement, plusieurs de ces officiels du football haïtien seraient également impliqués dans ces actes d’abus sexuels ou considérés comme complices des faits .

Tel que recommandé par l’art. 78, al. 2 du Code d’éthique de la FIFA, la décision motivée sera notifiée à M. Jean-Bart sous 60 jours. Après quoi, la décision sera publiée sur legal.fifa.com.

À noter que cette décision a été prise le 18 novembre 2020 par la chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante afin d’écarter à tout jamais l’ex-membre de la commission de la FIFA des activités liées au football.

Selon plusieurs citoyens avisés, cette décision de la FIFA est une gifle pour la justice haïtienne qui a blanchi un présumé violeur sans avoir mené des enquêtes y relatives. Le journaliste enquêteur Romain Molina a, même critiqué le système judiciaire haïtien et parlé “d’une mise en scène “. Il avait raison, et la justice haïtienne est une fois de plus souillée.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker