Cette année, « on ne pense pas trop à la Noël » à Saint-Michel de l’Attalaye

Chaque commune, chaque ville tente de surmonter leurs problèmes à leurs manières. Ce qui les confère chacune une priorité différente. Si certains endroits d’Haïti, malgré l’insécurité, pensent à fêter la fin d’année, ce n’est pas ce qui compte pour les habitants de Saint-Michel de l’Attalaye, une commune du département de l’Artibonite. Une courte interview avec Beauvoir Phanord nous donne un aperçu de la vie dans la commune.

De la préoccupation des habitants de Saint-Michel de l’Attalaye

« Dans ma ville , on ne pense même pas à la noël. », nous relate Phanord au début d’une courte conversation. « La réouverture tardive des classes est plutôt la principale préoccupation de la communauté », poursuit-il en ajoutant que c’est dû au « fait que la majorité des parents n’ont pas encore les moyens nécessaires pour envoyer leurs enfants à l’école. »

« Pas de joie et aucune disposition pour la noël »

La joie fuit les habitants de la commune de Saint-Michel. Aucune disposition du côté des autorités n’est prise pour la fête de noël, a affirmé Phanord.

Les gens ne vivent que de leur travail agricole

Endurant un problème alimentaire relatif à la réduction de leur pouvoir d’achat, à Saint-Michel, les habitants ne dépendent que du travail agricole, quoique peu. « Une population en majeure partie rurale et n’étant pas des salariés ne peut avoir de pouvoir d’achats », déclare l’ancien jeune député au parlement jeunesse.

De la spécialisation de Saint-Michel

« Le rhum local, kleren Saint-Michel, principale production des paysans, a connu une baisse en matière de vente à cause de la mise sur le marché de l’éthanol, nocif à la santé. » Alors que, ce rhum a connu, dans les années précédentes, un grand succès en matière de vente, synonyme au niveau d’appréciation du public.

De la sérénité au sein de la commune

« En terme de sécurité, la ville est plus ou moins sereine. Si au niveau de la communauté, des cas de criminalité ne sont enregistrés que rarement, la population ne cesse d’être victime des bandits armés de Savien qui les terrorisent quand ils entrent à Port-au-Prince pour aller vendre leurs produits agricoles.

Des endroits à visiter à Saint-Michel de l’Attalaye

« La commune dispose du plus grand et plus bel Club (disco) au niveau du Département et l’un des meilleurs dans le pays. », estime Phanord, un natif, pour citer « Excelsior Night Club ».
« Des danses et activités culturelles traditionnelles en milieu rural, gaguère, des bassins et des chutes d’eau attrayants comme : Jackson Beach, Bassin, Chute d’eau de palmarin, le bassin citadelle à Lascidras, source cabé à Marmont, rivières, la grotte St Francique etc. »

Le coût d’un séjour

« Dépendamment du choix d’hôtel », un séjour d’une semaine peut varier entre 20 000 à 50 000 gds.

À Saint-Michel, commune située dans le département de l’Artibonite, les autorités sanitaires n’ont recensé que 17 cas de Covid-19 jusqu’à aujourd’hui. C’est le lieu où le premier cas a été déclaré en Haïti.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker