Les membres de l’opposition se plaignent, la Police se dit pourtant satisfaite de sa gestion du 18 novembre

(TripFoumi Enfo) – Alors que plusieurs grandes figures de l’opposition, dont l’ancien sénateur Youri Latortue et Biron Audigé, dénoncent avec véhémence le comportement des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH) lors de la manifestation du 18 novembre dernier, particulièrement à hauteur de Delmas 48 où ils ont saccagé la foule avec le lancement de bombes lacrymogènes, l’institution se dit pourtant satisfaite de sa gestion de cette grande journée de mobilisation.

Selon le porte-parole de la PNH, Michel-Ange Louis-Jeune, la manifestation n’a pas eu beaucoup de victimes. « Un (1) mort, trois (3) blessés et cinq (5) arrestations enregistrés », ce bilan est l’expression d’un travail intéressant des agents de l’ordre, poursuit M. Louis-Jeune.

Toujours d’après le porte-parole, une enquête est déjà ouverte pour élucider les circonstances dans lesquelles le militant de l’opposition a été tué à quelques mètres du palais national. Les trois blessés sont des policiers, rapporte Michel-Ange Louis-Jeune.

Les membres de l'opposition se plaignent, la Police se dit pourtant satisfaite de sa gestion du 18 novembre

De leur côté, les leaders de l’opposition dénoncent un complot du pouvoir avec une frange de la PNH pour « kraze » les manifestations. Hier matin, Youri Latortue intervenait sur la Radio Méga, il soutient que malgré son intervention à Delmas 48 pour expliquer aux policiers le parcours de la manifestation, ils n’ont pas mis du temps pour lancer des gaz lacrymogènes.

Les membres de l'opposition se plaignent, la Police se dit pourtant satisfaite de sa gestion du 18 novembre

Qui des deux secteurs a raison? Personne ne sait. Mais ce qui est certain, ces derniers temps, la police est devenue moins professionnelle et fait un usage disproportionné de la force.


Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker