“Polisye yo san kè » et expression de la peur des policiers

(TripFoumi Enfo) – Polisye yo san kè nan moman sa wi. Bandi yo ye », affirme une femme à Delmas 31, attirant l’attention des autres passagers sur trois policiers qui s’assuraient de la circulation.

Un monsieur n’a pas hésité à répondre évoquant ce qui s’est arrivé à Delmas 33, où un policier a lâchement abattu un chauffeur de camionnette d’une balle, suite à une simple contestation.

Presque tous les passagers se mêlaient de la conversation. Ils critiquaient à gorge déployée les agents de la Police Nationale d’Haïti, les traitant de tous les noms. Même le chauffeur du bus a aussi lâché ses frustrations.

Pour rappel, quatre jeunes ont été tués récemment au centre-ville. Des agents de la PNH indexés. La police a brutalement réagi contre les manifestations de l’opposition politique le 18 novembre dernier, des morts ont été enregistrés.

Plusieurs citoyens disent avoir peur de se réfugier aux côtés d’un policier, en quête de sécurité. Peur qui est produit des actes paraphés par des agents de la PNH, en toute impunité.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker