Diplomatie

Le ministre des Affaires étrangères appelle la République dominicaine à changer sa rhétorique à l’égard d’Haïti

(TripFoumi Enfo) – Le ministre haïtien des affaires étrangères, Claude Joseph, a demandé à son homologue dominicain, Roberto Álvarez, de changer le discours afin d’éliminer le récit négatif envers Haïti et ses citoyens.

Le chancelier haïtien Claude Joseph en visite officielle depuis dimanche en République dominicaine, qui a rencontré lundi Roberto Alvarez, a déclaré dans un entretien avec le journal espagnol Efe que son homologue était d’accord pour dire que de telles déclarations négatives laissent beaucoup à désirer.

« Nous avons été clairs avec le ministre dominicain des affaires étrangères sur la nécessité d’écarter ce récit négatif du discours officiel. Ce n’est pas bon pour Haïti ou la République dominicaine », a fait savoir Claude Joseph, en réponse à une question sur les récentes déclarations du président dominicain Luis Abinader au sujet d’Haïti.

Ajoute nou sou Telegram pou pa rate okenn scoop: https://t.me/TripFoumi!

Le chef d’État dominicain, qui a pris ses fonctions en août dernier, a rappelé à plusieurs reprises qu’il ne peut y avoir de solution dominicaine » aux problèmes d’Haïti.

La semaine dernière, il a soutenu les déclarations de son ministre de la santé publique, Plutarco Arias, dans lesquelles il a déclaré que la République dominicaine ne peut pas assumer le coût économique généré par les femmes haïtiennes qui se rendent dans les hôpitaux dominicains pour accoucher.

Claude Joseph a appelé à une relation fraternelle entre la République dominicaine et Haïti. « L’important, c’est que nous sommes frères. Nous devons agir en tant que tel. Les Dominicains doivent protéger les Haïtiens et les Haïtiens doivent protéger les Dominicains », a-t-il martelé.

Dimanche, le ministre a entamé une visite de six jours en République dominicaine, un voyage d’une durée « atypique » qui, selon lui, constitue un test de la volonté d’Haïti de renforcer la relation bilatérale. L’objectif principal de la visite, a-t-il expliqué, est de s’entretenir avec les autorités dominicaines sur divers aspects des relations bilatérales, en particulier le commerce et l’immigration.

Les ministres ont notamment discuté de la situation de nombreux étudiants universitaires haïtiens résidant en République dominicaine qui n’ont actuellement pas de visa. Il a assuré qu’il avait discuté avec le ministre dominicain de la manière de régulariser leur situation en leur accordant des visas spéciaux. Il a également indiqué qu’Haïti souhaite travailler avec les autorités dominicaines pour rééquilibrer la balance commerciale, qui est actuellement très favorable à la République dominicaine.

Le ministre des Affaires étrangères appelle la République dominicaine à changer sa rhétorique à l’égard d’Haïti

Le ministre haïtien des affaires étrangères, Claude Joseph, a demandé à son homologue dominicain, Roberto Álvarez, de changer le discours afin d’éliminer le récit négatif envers Haïti et ses citoyens.

Le chancelier haïtien Claude Joseph en visite officielle depuis dimanche en République dominicaine, qui a rencontré lundi Roberto Alvarez, a déclaré dans un entretien avec le journal espagnol Efe que son homologue était d’accord pour dire que de telles déclarations négatives laissent beaucoup à désirer.

« Nous avons été clairs avec le ministre dominicain des affaires étrangères sur la nécessité d’écarter ce récit négatif du discours officiel. Ce n’est pas bon pour Haïti ou la République dominicaine », a fait savoir Claude Joseph, en réponse à une question sur les récentes déclarations du président dominicain Luis Abinader au sujet d’Haïti.

Le chef d’État dominicain, qui a pris ses fonctions en août dernier, a rappelé à plusieurs reprises qu’il ne peut y avoir de solution dominicaine » aux problèmes d’Haïti.

La semaine dernière, il a soutenu les déclarations de son ministre de la santé publique, Plutarco Arias, dans lesquelles il a déclaré que la République dominicaine ne peut pas assumer le coût économique généré par les femmes haïtiennes qui se rendent dans les hôpitaux dominicains pour accoucher.

Claude Joseph a appelé à une relation fraternelle entre la République dominicaine et Haïti. « L’important, c’est que nous sommes frères. Nous devons agir en tant que tel. Les Dominicains doivent protéger les Haïtiens et les Haïtiens doivent protéger les Dominicains », a-t-il martelé.

Dimanche, le ministre a entamé une visite de six jours en République dominicaine, un voyage d’une durée « atypique » qui, selon lui, constitue un test de la volonté d’Haïti de renforcer la relation bilatérale. L’objectif principal de la visite, a-t-il expliqué, est de s’entretenir avec les autorités dominicaines sur divers aspects des relations bilatérales, en particulier le commerce et l’immigration.

Les ministres ont notamment discuté de la situation de nombreux étudiants universitaires haïtiens résidant en République dominicaine qui n’ont actuellement pas de visa. Il a assuré qu’il avait discuté avec le ministre dominicain de la manière de régulariser leur situation en leur accordant des visas spéciaux. Il a également indiqué qu’Haïti souhaite travailler avec les autorités dominicaines pour rééquilibrer la balance commerciale, qui est actuellement très favorable à la République dominicaine.

Selon le ministre, les autorités dominicaines sont très conscientes de cette situation et je pense qu’elles sont ouvertes à la recherche d’une solution. Il profitera également de l’occasion pour informer les citoyens haïtiens du projet de la nouvelle Constitution, qui est en cours d’élaboration par un comité d’experts.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker