Avons-nous un problème de constitution ou d’application de la loi?

Cette question devrait être posée avant même d’envisager un possible changement de la constitution : »Comment changer une constitution qui n’a jamais été appliquée dans sa totalité? ».

Ainsi, persiste la question sur le principal hic que confronte Haïti réellement. Est-ce que nous avons un problème d’application de la loi, avons-nous des lois qui ne procurent pas de progrès, ou qui empêcheraient au peuple haïtien de progresser ?

Le premier élément de réponse ne serait autre que « la constitution n’a jamais été appliquée dans son ensemble ». Les présidents aiment violer la loi-mère comme bon leur semble.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

L’échéance électorale constitutionnelle n’a jamais été respectée, ce, depuis la nuit des temps. Les présidents ont tendance à violer la constitution, ne pas organiser les élections législatives, pour se faire une voie libre, sans existence de contre-pouvoir.

Pourtant, à chaque fois qu’un gouvernement veut instaurer une forme de pouvoir qui lui serait plus favorable, il pointe du doigt la constitution et l’accuse de tout.

Par rapport à ces points, tenant parallèlement compte de l’absence de plusieurs institutions constitutionnellement prévues, nous pouvons conclure que la loi-mère de la nation n’a jamais été appliquée dans son ensemble.

Alors, comment parler de l’inefficacité d’une loi, alors qu’elle n’a jamais été appliquée et respectée totalement?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker