Peine de mort aux USA: Donald Trump accélère les exécutions fédérales avant son départ

(TripFoumi Enfo) – Depuis Benjamin Harrison, président des Etats-Unis de 1889 à 1893, jamais un chef d’État américain n’aura autant appliqué la peine de mort.

Depuis le mois juillet de l’année dernière. William Barr, ministre de la justice de l’administration Trump, annonçait la reprise des exécutions fédérales en dépit de la pandémie de COVID-19. Ainsi, il mettait fin à près de deux décennies de moratoire sur la peine de mort au niveau fédéral.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Les deux présidents qui ont précédé Donald Trump à savoir George W. Bush et Barack Obama avaient utilisé leurs mandats presidentiels pour commuer l’ensemble des cas qui leur était présenté en peine de prison à vie. Donald Trump, lui même, aborde la question de manière la plus drastique, ce qui n’étonne personne.

A cet égard, de juillet 2019 à ce présent moment. Huit condamnés fédéraux ont été exécutés. Le plus Odieux dans tout cela , le 19 novembre dernier, c’était la mise à mort d’une femme répondant au nom de Cordia Hall, c’est la première exécution fédérale dans cette catégorie depuis plus d’un siècle.

Malgré la tradition exigeant aux présidents en fin de mandat de surseoir à toutes activités de ce genre pour laisser place à leur successeur d’en décider. Donald Trump lui même fait tout le contraire: le seul moyen d’arrêter les exécutions, dit – il , est d’abolir la peine de mort. Toujours selon ce qu’il explique, lorsqu’on laisse un jury prononce la peine de mort, l’exécutif ne doit pas faire autrement qu’exécuter, si non c’est de l’hypocrisie.

Avant le 20 janvier 2021, date de la prise de pouvoir de Joe Biden. Il reste treize personnes qui pourraient être exécutées. En ce sens, Donald Trump ne souhaite pas perdre du temps, il ne compte accorder aucune chance.

A rappeler que Joe Biden avait promis de commuer toutes les peines de mort, au moment où il était en campagne présidentielle. Il expliquait que, lui président, ne signerait aucune exécution et qu’il chercherait même à faire abolir la peine de mort tout simplement. Notons que ce même Biden a voté pour des lois qui consistent à durcir la peine de mort durant son passage au niveau du sénat américain.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker