« En Avant » lance officiellement ses activités politiques dans le Sud

(TripFoumi Enfo) – Accompagné de toute son équipe, Jerry Tardieu a officiellement lancé les activités de « En Avant » dans le département du sud. Plus précisément dans la commune des Cayes, l’organisation politique a, le 13 de ce mois de décembre, été au jardin botanique des Cayes. Et ce dernier a ainsi accueilli une foule immense et surtout très variée par-devant laquelle l’ancien député de Pétion-Ville, Jerry Tardieu, en a profité pour dévoiler le plan du parti pour le grand sud.

Mieux qu’avec n’importe quel autre parti politique, les nouvelles générations partagent la philosophie et les idéaux de « En Avant ». C’est la position claire et nette de la coordonnatrice communale du mouvement pour les Cayes, Marie-Josie Pierre. La jeune engagée dans la vie politique de son pays se base sur la forte participation de ses semblables aux activités du dimanche 13 décembre pour se justifier.

Un discours totalement similaire à celui du chef du parti prononcé le 3 octobre 2020 pour le lancement de « En Avant ». « La présence par milliers de jeunes, venus de tout le pays, est un gage que les nouvelles générations se retrouvent dans notre discours, nos idées, notre vision », avait lâché monsieur dans son allocution de circonstance. Et aujourd’hui encore, ses propos n’ont toujours pas changé. Sauf que cette fois-ci, il a davantage été question du grand Sud. Jerry Tardieu projette de regrouper les départements du Sud, de la Grand’Anse et des Nippes pour créer la PENINSULE DU SUD comme zone économique spéciale (ZES).

De ces trois départements, ce sont les villes principales qui seront surtout concernées. À savoir Les Cayes, Jérémie et Miragoâne. Toutefois, certaines communes peuvent être de véritables destinations touristiques, reconnaît l’ex-parlementaire. À titre d’exemples, sont citées les régions de Port-Salut, Roche-a-bateaux, Coteaux, Les Anglais, Port-a-Piment, Camp-Perrin, Ile-à-vache et Tiburon. Si elles sont développées comme il faut par la construction de port, de route et d’aéroport, le tourisme ne pourra que se développer sur la Côte Sud, selon Tardieu. Et ce, à grande échelle.

De surcroît, s’ils ont effectué le déplacement, les jeunes venus de différentes communes du département du Sud ont également exprimé leur satisfaction à ce propos. À croire que « En Avant » est la réponse à leur trop longue passivité politique.

Et justement, le parti en question apparaît comme la réponse au problème en cours. Ce qui a amené des jeunes présents au rassemblement du week-end dernier à eux-mêmes voir « En Avant » comme l’espace politique manquant. En témoignent Alain Menelas et Sterens Yppolite, un jeune médecin. Tandis que pour le premier, le Mouvement est porté « par » la jeunesse et « pour » la jeunesse, il est aussi le résultat de la frustration d’une jeunesse qui brûlait d’envie d’investir la scène politique, a rapporté le second.

Ainsi donc, composée d’étudiants, d’élèves, d’entrepreneurs, de leaders communautaires… la foule de participants prête à prendre part au jeu politique n’est pas seulement immense, mais également très riche et variée. Le nombre exact des membres n’est pas communiqué, mais en deux mois d’existence, « En Avant » semble s’être déjà imposé sur le terrain politique.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker