Le nouveau DG de la PNH, Léon Charles, déterminé à accompagner les gangs aux portes de l’enfer ou à la prison

(TripFoumi Enfo) – Limogé au profit de Mario Andréssol pour son incapacité à ramener le calme en 2006 des suites de l’éviction du président Aristide en 2004 engendrant le chaos dans tout le pays. Léon Charles, fraîchement renommé à la tête de la PNH, s’est engagé dans un combat acharné depuis environ 2 semaines contre les gangs armés du Village de Dieu et de Grand Ravine. Ce dernier semble déterminé à troubler le sommeil des hommes de Izo, Manno et de Ti Lapli.

Investi à la direction générale de la police nationale d’Haïti le 16 novembre 2020, Léon Charles avait vite fait comprendre son intention de pacifier tout le pays. Le jour de son investiture, le Premier Ministre, chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN), Joseph Jouthe, avait déclaré ses désirs d’aller danser «Ti sourit » dans les quartiers, dits de non droits. Ce, pour montrer l’impératif de ramener la paix sur tout le territoire national. À cet effet, Le CSPN s’était réuni en toute urgence avec tous les acteurs jouant un rôle clé dans la sécurité nationale.

Le nouveau chef de la PNH s’engage

Les hostilités auraient été déclenchées par les gangs armés de Village de Dieu et de Grand Ravine, a t-on appris d’un message posté par le Premier ministre Jouthe sur les réseaux sociaux le 3 décembre dernier, où il a informé que trois patrouilles policières dont deux faisant partie des corps spécialisés avaient été attaquées sur la route du Bicentenaire. Un affront qu’il avait pris très au sérieux et avait promis des représailles.

Le 4 décembre, soit moins de 24h après l’attaque des bandits contre les patrouilles de la PNH, les hommes de Léon Charles avaient lancé une offensive contre les malfrats du Village de Dieu pour les déloger. Après l’opération, aucun bilan n’avait été communiqué. Pour plus d’un tout semblait à un coup de théâtre. Car, au moment où les forces de l’ordre opéraient, l’un des chefs de gangs Izo faisait un direct sur plusieurs médias en ligne.

Pas de pause pour les gangs. Le 13 décembre, la police a lancé une nouvelle offensive. L’institution policière n’a encore une fois de plus pas communiqué de bilan. Visiblement après l’opération, plusieurs maisons ont été détruites. Il s’agit de la deuxième offensive des forces de l’ordre au Village depuis le retour de Léon Charles, à la tête de l’institution.

Au lendemain de cette opération, soit le 14 décembre, la police a informé la population à travers une note de presse, sur ordre du nouveau directeur, que des opérations étaient entrain d’être menées au Village de Dieu depuis 48h et qu’elle a assiégé ce quartier Sud de la capitale et ses environs. Depuis les opérations se poursuivent. Elles ne prendront fin que lorsque la population pourra tranquillement vaquer à ses occupations sans se préoccuper de sa sécurité, a indiqué le DGPNH.

Ce jeudi 17 décembre, la situation a été très tendue. Des tirs d’armes automatiques ont été entendus dans les parages du Portail Léogane et ses environs. Les premiers éléments d’information font croire qu’il y a eu un véritable affrontement entre les bandes armées et la PNH. Malheureusement, un agent de l’USGPN issu de la 27e promotion de la PNH a été légèrement touché par balle au niveau du postérieur.

Il faut conclure que le nouveau DGPNH semble déterminé à déloger les gangs du Village de Dieu. Toutefois, des gens avisés souhaitent qu’il se penche aussi sur les faiseurs de gangs.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker