185 personnes tuées par balles en 3 mois en Haïti, révèle le dernier rapport de CE-JILAP

(TripFoumi Enfo) – De juillet à septembre 2020, CE-JILAP, une organisation de défense des droits humains affiliée à l’église catholique, a enregistré 163 morts par balle dans la capitale haïtienne et ses environs. Ce chiffre représente 88% du nombre total de personnes tuées à travers le pays sur la même période.

Dans son 76ème rapport, la Commission Épiscopale Nationale Justice et Paix (CE-JILAP), a rapporté que 185 personnes ont été violemment tuées en l’espace de 92 jours en Haïti dont 163 par balle uniquement dans la zone metropolitaine de Port-au-Prince

Cette période funeste pour la société haïtienne s’étale du mois de juillet dernier à septembre, revèle le 76ème rapport de CE-JILAP. Pour le mois de juillet, 84 morts ont été recensés et 47 autres ont été emportés par cette vague de violence au mois d’août, a-t-il souligné

La Commission Episcopale Justice et Paix a également enregistré 570 morts violents dont 480 par balles toujours dans la région métropolitaine de Port-au-Prince de janvier à date.

En effet, Jocelyne Colas Noël déplore la passivité des autorités haïtiennes face à la montée vertigineuse des actes de banditisme et l’insécurité généralisée à travers le pays. Un comportement qui ne fait que conforter et renforcer les bourreaux dans leurs exactions sur la population, a-t-elle regretté

Par ailleurs, face à l’augmentation de la quantité d’armes illégales en circulation dans le pays, la Directrice Nationale de CE-JILAP soutient que la Commission Nationale de Désarmement, Démantèlement et de Réinsertion (CNDDR) a lamentablement échoué dans sa mission.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker