La dictature de Jovenel Moïse sera pire que celle des Duvalier, prévient Victor Benoît

(TripFoumi Enfo) – Toutes les mises en place pour une dictature sont déjà effectuées. À croire Victor Benoît, le président Jovenel Moïse a déjà tout préparé pour. Et pour contrer cette machine infernale, seul demeure encore l’article 134-2 de la Constitution en ce qui a trait à la fin du mandat présidentiel. Lequel article le représentant du Rassemblement des Sociaux Démocrates (RSD), invite la société civile à tout entreprendre pour son strict respect.

Plus de 3 décennies après l’épisode des Duvalier, la population haïtienne serait en voie de revivre une autre tyrannie. Et le pire, c’est que cette dernière prédit sous l’administration de l’actuel président haïtien s’annonce déjà plus sanguinaire que la précédente.

Leader du RSD, Victor Benoit prône ainsi la vigilance citoyenne. En son article 134-2, la Constitution s’est déjà prononcée sur la fin du mandat présidentiel de Jovenel Moïse, a-t-il rappelé. Par conséquent, il faut que le peuple fasse preuve de la plus grande attention pour éviter la violation de cet article. Autrement dit, « si on laisse Jovenel aller au-delà de son mandat le 7 Février 2021, la porte lui sera grande ouverte pour matérialiser son projet dictatorial ».

Et bien évidemment, un tel acte serait ce qu’il désigne comme un coup fatal pour le pays et pour les haïtiens qui aspirent à la démocratie et à l’Etat de droit.

Outre cette démocratie menacée, Victor Benoît demande à ce qu’entre autre, la justice et les droits humains soient pris en compte dans le pays. Et ce, à travers une transition pour laquelle il plaide. Celle-ci devra quant à elle, tenir compte de toutes les revendications fondamentales et préoccupations des Haïtiens.
Victor Benoît exhorte les forces progressistes du pays à se rassembler pour permettre cette transition. Une transition dite démocratique, de rupture et refondatrice.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker